Les « Martyrs » éliminés par Redemptoris Mater…

Publié le par Daniel HAMICHE

À Rome, le rêve s'est brisé le 12 mai pour les « Martyrs ».
Les « Martyrs », rassurez-vous, c'est le nom que s'est donné l'équipe de football (européen !) du Pontifical North American College, c'est-à-dire du séminaire américain de Rome. Elle disputait, contre 15 autres équipes des autres séminaires de la Ville Éternelle, le premier championnat de foot ecclésiastique : la Clericus Cup.
Pourtant, tout avait commencé sous les meilleurs auspices pour les 13 séminaristes et les 7 prêtres constituant l'équipe des « Martyrs ». Les trois premières rencontres qui les opposèrent aux équipes du Tiberino College, du Croatian College puis du Pontificio Seminario Gallico (le séminaire français de Rome qui encaissa 4 buts américains et n'en marqua aucun !), s'étaient soldées par trois victoires… Ce qui « fut vraiment formidable » confie leur entraîneur Gregory Rannazzisi, séminariste venant du diocèse de Rockville Centre (État de New York), « car les Américains n'ont jamais été réputés pour exceller en foot ».
Malheureusement, les trois rencontres suivantes virent la défaite des « Martyrs » devant les équipes du séminaire des Oblats de Marie Immaculée, de l'Université Grégorienne et du séminaire Mater Ecclesiæ
Le seul moyen d'accéder aux quarts de finale était de battre l'équipe de Redemptoris Mater (le séminaire du Chemin Néocatechuménal), samedi 12 mai dernier lors d'un match “historique” qui débuta à 9 h 30 du matin. Ils encaissèrent un but d'entrée mais, à quelques minutes de la fin de la partie (qui ne dure qu'une heure), le capitaine des « Martyrs » et joueur-vedette de l'équipe, Jaime Gil, du diocèse de Boise (Idaho), en deuxième année de théologie à Rome, se déboîtait l'épaule et dut être conduit à l'hôpital.
Avec son départ du terrain s'effondraient les derniers espoirs des « Martyrs » d'égaliser puis d'espérer l'emporter aux tirs au but… Il n'en fut rien : glorieuse incertitude du sport, y compris pour les « Martyrs » !

Publié dans évangile de la vie

Commenter cet article