Record d'ordinations sacerdotales dans le diocèse de Charleston

Publié le par Daniel HAMICHE

Cela ne s’était pas produit depuis plus de 50 ans ! Ce vendredi 27 juillet, Mgr Robert J. Baker, évêque de Charleston (Caroline du Sud) ordonnera six prêtres pour son diocèse. Il faut en effet remonter à 1956 pour rencontrer un semblable nombre d’ordinands. Un lecteur français pressé pourrait estimer que c’est bien peu et qu’Americatho doit manquer de sujets d’intérêt à traiter aujourd’hui… Il aurait tort, car il faut toujours rapporter des chiffres à d’autres chiffres. En effet, le diocèse de Charleston, érigé en 1820 – ce qui en fait un des plus anciens des États-Unis – recouvre la totalité de l’État de Caroline du Sud, soit quelque 81 000 km2 (2,5 fois la Belgique), mais les catholiques ne représentaient en 2006 que 4,15 % de la population (176 372 pour 4 254 990 habitants – 2,5 fois moins que la Belgique). Le nombre de catholiques s’est toutefois accru de 25 000 en deux ans, augmentant plus rapidement que la population de l’État. Le diocèse compte 92 paroisses, 24 missions et 1 centre pastoral, servis par 56 prêtres et 89  diacres permanents. Lesbakerportrait.jpg ordinations de vendredi vont donc accroître de plus de 10 % le presbyterum diocésain en activité… Très minoritaires dans l’État, les catholiques n’en sont pas moins particulièrement actifs. Les trois hôpitaux catholiques soignent près de 260 000 malades chaque année tandis que les trente écoles catholiques accueillent près de 21 000 jeunes.
Les six prêtres ne seront pas ordonnés dans la cathédrale St. Jean-Baptiste de Charleston mais dans les locaux, plus vastes, du Columbia Metropolitan Convention Center situé dans la capitale de l’État. Ils ont tous reçu leur formation de séminariste en dehors du diocèse, car ce dernier ne dispose pas d’un séminaire propre. Trois ordinands sont de Caroline du Sud, un de Géorgie, un du Massachusetts et le sixième est Polonais. Douze autres séminaristes du diocèse se préparent au sacerdoce dans différents séminaires américains.
Il faut reconnaître que le 12ème évêque de Charleston, Mgr Baker, né en 1944, ordonné prêtre en 1970 et nommé évêque en 1999, fait partie de cette petite phalange d’évêques américains qui ne transigent pas avec les principes catholiques. Il n’avait pas manqué de faire savoir que si le candidat “catholique” à la présidentielle, John Kerry , se présentait dans une église de son diocèse on lui refuserait l’accès à la communion… Une fermeté que n’a pas, dans son ensemble, le corps épiscopal américain…

Publié dans prêtrise

Commenter cet article