L'abbé Michael McGivney : un futur saint prêtre américain ?

Publié le par Daniel HAMICHE

Comme je l’avais annoncé le 30 juin dernier ici-même (americatho.over-blog.com/article-11121680.html), le cardinal Tarcissio Bertone, secrétaire d’État du Saint-Siège a honoré de sa présence la 125ème convention des Knights of Columbus qui s’est ouverte à Nashville (Tennessee) le 7 août. Le cardinal secrétaire d’État a célébré la messe d’ouverture de cette convention dans le rite ordinaire mais entièrement en latin, en présence de plus de 2 500 membres des Knights of Columbus, et de près d’une centaine de cardinaux, d’archevêques et d’évêques américains : la plus grande réunion de prélats catholiques de toute l’histoire du Tennessee.
Au cours de son homélie, le cardinal secrétaire d’État est revenu longuement sur la figure du fondateur des Knights of Columbus, le vénérable abbé Michael J. McGivney. Ce saint prêtre, né dans une famille d’origine irlandaise le 12 août 1852, ordonné le 22 décembre 1877, avait créé en février 1882, alors qu’il était simple vicaire de la St. Mary’s Church de New Haven (Connecticut), cette pieuse association avec quelques paroissiens, destinée « à promouvoir le soutien et la solidarité mutuelle dans la communauté catholi
Father-McGivney-300.jpgque », précise le cardinal Bertone, à une époque où il n’était guère facile d’être catholique aux États-Unis… Mort à l’âge de 38 ans de turberculose, le 14 août 1890, dans la Vigile de l’Assomption, l’abbé McGivney avait lancé une association qui n’allait cesser de se développer. Elle est aujourd’hui la plus grande organisation de laïcs catholiques au monde et compte 1,7 million de membres qui, au cours de l’année 2004-2005, ont offert 134 millions de $ et 68 millions d’heures de bénévolat aux œuvres de charité catholique !
Au cours de son homélie, le cardinal Bertone a déclaré : « J’espère que la reconnaissance [de la sainteté de l’abbé McGivney] arrivera bientôt, et je travaillerai
personnellement à cette fin, afin que ce jour vienne rapidement ». Le procès de canonisation de l’abbé McGivney a été ouvert par l’archidiocèse d’Hartford en décembre 1997, et est désormais entre les mains de la Congrégation pour la cause des saints à Rome, avec le procès-verbal d’un miracle attribué à l’intercession de l’abbé McGivney. Il y a peu de doute qu’une prochaine béatification survienne. Si un nouveau miracle était attesté après cette béatification,  l’abbé McGivney serait déclaré saint par l’Église : ce serait le premier prêtre né aux États-Unis canonisé. Oremus !

Publié dans prêtrise

Commenter cet article