Et de quatre : un nouveau prélat épiscopalien quitte l’anglicanisme pour l’Église catholique

Publié le par Daniel HAMICHE


Âgé de 57 ans, marié et père de deux enfants adultes, James Bailey Lipscomb, qui était “évêque” épiscopalien du “diocèse” de Sarasota (sud-ouest de la Floride) a fait savoir, par une lettre datée du 20 novembre, qu’il souhaitait être relevé des vœux prononcés lors de son “ordination sacerdotale” en 1975 et de toutes obligations et responsabilités liées à son statut de membre de la « House of Bishops », l’organe qui rassemble les “évêques” épiscopaliens des États-Unis. « J’ai pris cette initiative, écrit-il, afin d’être reçu dans l’Égltb-Lipscomb-300x450.jpgise catholique. Après une longue période de prière et de réflexion, Marcie [son épouse] et moi en sommes arrivés à estimer que c’était là la conduite que l’Esprit-Saint et l’appel de Dieu nous inspiraient pour le prochain chapitre de notre existence. Nous sommes reconnaissants à notre frère en Christ, Mgr Robert N. Lynch, l’évêque de St. Petersburg [Floride] de l’accueil qu’il a accordé à notre demande et de sonsoutien par la prière ». Le prélat ne précise pas davantage les raisons de son départ de l’anglicanisme, mais on sait par l’un de ses plus anciens amis, qu’il était plus que préoccupé par la direction prise depuis trop d’années par la province américaine de la Communion anglicane : élection d’un “évêque” homosexuel pratiquant, bénédictions lors de “mariages » entre homosexuels, etc.
Ce quatrième “évêque” anglican du sud-ouest de la Floride – qui se compose de 78 « congrégations », c’est-à-dire lieux de culte, et compte environ 33 000 baptisés –, atteint par la maladie de Parkinson et la malaria, avait du se mettre en congé-maladie en décembre 2006 puis “d’épiscopat” en septembre de cette année. On ignore s’il a l’intention de se faire réordonner prêtre catholique, la chose étant désormais possible même pour des anglicans mariés.


Publié dans retour à Rome

Commenter cet article

vhp 23/11/2007 14:49

Je comprends les guillements à "évêque", "diocèse" et "mariage", mais pourquoi aussi à congrégation ?Bien cordialement

Gégé 23/11/2007 10:06

Ajoutons la TAC (traditional anglican communion) qui a demandé son rattachement à Rome : http://vitamivero.free.fr/spip/spip.php?article2060