Cardinal Rigali : l’arrêt Roe contre Wade n’est pas tolérable

Publié le par Daniel HAMICHE

justin-rigali-copie-1.jpgC’est l’archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie), le cardinal Justin Rigali qui a prononcé l’homélie lors de la Messe célébrée au cours de la Vigile nationale de prière pour la vie (National Prayer Vigil for Life), le 21 janvier au soir dans la basilique du sanctuaire national de l’Immaculée Conception à Washington, veille de la grande Marche pour la Vie dans la capitale fédérale.
L’arrêt « Roe contre Wade est incompatible avec la dignité de la personne humaine » a déclaré, au cours de son homélie, le cardinal qui est aussi le président de la Commission des activités pro-vie de la conférence épiscopale des États-Unis. Cet arrêt de la Cour Suprême des États-Unis, du 22 janvier 1973, qui créait un “droit” constitutionnel à l’avortement « ne doit pas être toléré ; il ne peut pas l’être ; il ne le sera pas ». L’homélie du cardinal, qui annonçait l’esprit combatif de la manifestation du lendemain et l’engagement des évêques américains à tout faire pour qu’enfin ce scandaleux arrêt soit aboli, fut interrompue à cinq reprises par la foule immense qui avait investi la basilique où pas un m2 n’est demeuré vide… La procession d’entrée du clergé a duré quelque trente minutes ! tant étaient nombreux les clercs qui la composaient dont plus de quarante cardinaux, archevêques et évêques qui, le lendemain matin, se retrouveront à la tête des milliers de fidèles de leurs diocèses respectifs, venus marcher pour une culture de vie dont les catholiques américains constituent les plus ardents et les plus nombreux défenseurs.

Publié dans évangile de la vie

Commenter cet article