Mobilisation sans précédent pour le respect du “caractère propre” des établissements d'enseignement supérieur catholiques

Publié le par Daniel HAMICHE

J’ai salué ici-même avant-hier (americatho.over-blog.com/article-17078412.html) la sage décision de Mgr Edward K. Braxton, évêque de Belleville (Illinois), d’interdire la conférence du théologien dissident Luke Timothy Johnson au Newman Catholic Student Center financé par le diocèse. J’avais signalé les contributions éditoriales de Johnson à Commonweal, le bimensuel “catholique” new-yorkais, sans préciser que ce journal finançait aussi les tournées de conférences de ce dissident : voilà qui est fait. Mais si la conférence de Johnson est annulée au Newman Catholic Student Center, elle pourrait bien se tenir à la Loyola University of Chicago, dirigée par les Jésuites, le 12 mars prochain. La Cardinal Newman Society (www.cardinalnewmansociety.org) a écrit le 25 février au R.P. Michael Garanzini, s.j., président de la Loyola, pour le prier de suivre la décision de Mgr Braxton. Nous allons voir si les Jésuites de la Loyola vont donner suite à ce judicieux conseil – et à la prière récente de Benoît XVI de les voir abandonner une dissidence à la fois théologique et hiérarchique. Mais j’ai un doute… Cette même Cardinal Newman Society vient de lancer une fort salutaire initiative. Elle constate, avec une horreur que je partage, que de nombreuses universités catholiques continuenppnewman260208.jpgt à inviter des orateurs dont la doctrine est réprouvée par l’Église : le 13 février, la St. Mary’s University à San Antonio (Texas), dirigée par les Marianistes, recevait, à l’occasion d’un meeting, Hillary Clinton, la candidate pro-avortement à l’investiture démocrate, nonobstand l’opposition de l’archevêque de San Antonio, Mgr Jose Gomez ; le St. Norbert College à De Pere (Wisconsin) fit de même le 17 du même mois ; le St. Peter’s College, un établissement jésuite (encore un !) à Jersey City (New Jersey) avait reçu le 9 janvier ce jocrisse de Barack Obama, cet adepte, à 150 %, de la culture de mort…
Devant une telle obstination à bafouer le “caractère propre” d’une institution d’enseignement catholique, la Cardinal Newman Society a pris une excellente initiative : faire signer par de nombreuses associations catholiques de dimension nationale une « Déclaration de principe sur les établissements catholiques, le caractère sacré de la vie et l’engagement politique » (www.cardinalnewmansociety.org/Home/tabid/36/ctl/Details/mid/435/ItemID/99/Default.aspx). Cette déclaration a reçu l’aval de : Ave Maria Radio (www.avemariaradio.net), Catholic Education Foundation (www.catholiced-foundation.org), Catholic Family & Human Rights Institute-C-FAM (www.c-fam.org), Catholic League for Religious & Civil Rights (www.catholicleague.org), Catholic Medical Association (www.cathmed.org), Catholic United for the Faith (www.cuf.org), Confraternity of Catholic Clergy (www.catholic-clergy.org), Fellowship of Catholic University Students-FOCUS (www.focusonline.org), Fidelis (www.fidelis.org/news/nationaljournal_9305.php), Human Life International (www.hli.org), Morley Publishing Group, Inc. (www.crisismagazine.com), National Association of Private Catholic & Independent Schools-NAPCIS (www.napcis.org), Rachel’s Vineyard Ministries (www.rachelsvineyard.org), Seton Home Study School (www.setonhome.org), Thomas More Law Center (www.thomasmore.org/default-sb_thomasmore.html?755043172) et la Women for Faith & Family (www.wf-f.org).
C’est une mobilisation très importante – mais d'autres associations devraient s'y rallier – qui devrait ramener à plus de fidélité des universités catholiques oublieuses de leur “caractère propre”.

Commenter cet article