Dédicace de l'oratoire d'Ave Maria City par l'évêque diocésain

Publié le par Daniel HAMICHE

Le 21 juillet dernier, je signalai sur ce blogue (americatho.over-blog.com/article-11438264.html) l’inauguration de l’Ave Maria City – comté de Collier, près de Venice, Floride –, cette ville « 100% catholique » née de la volonté du philanthrope catholique Tom Monaghan qui a injecté 100 millions de $ pour les premiers frais de ce projet ! Sur ce même site de 405 hORATORY.jpga continue de se construire l’Ave Maria University – qui a déjà coûté 200 millions de $ à ce même Monaghan. À l’intersection de l’université et de la ville – toutes deux en cours de réalisation – s’élève une vaste église (31 m de hauteur), conçue par Monaghan et dont la construction, achevée, lui a coûté 24 millions de $ (notre photo). D’un point de vue canonique, cette église n’est pour l’heure qu’un oratoire privé, destiné aux étudiants de l’université et aux résidents de la ville en construction. Pour que cet oratoire serve de lieu de culte et que la Messe puisse y être célébrée, l’accord et la dédicace de l’édifice doivent être donnés par l’évêque qui a juridiction sur le territoire diocésain où l’édifice est construit, en l’occurrence Mgr Frank Dewane (notre photo) évêque de Venice (Floride) depuis janvier 2007. Malgré les attentes bishdewaneredpg.jpgdes responsables de l’université et des promoteurs de la ville, le projet de dédicace envisagé pour le 20 janvier dernier, avait du être annulé, l’évêque ayant fait savoir qu’au jour prévu par les organisateurs il présiderait une Messe pour le centième anniversaire du Cirque Ringling à Sarasota… Il y eut comme un froid… et les commentaires ne manquèrent pas. Mais l’heureuse nouvelle est arrivée dans l’après-midi du lundi 24 mars par un courriel de Nick Healy, président de l’Ave Maria University, annonçant que Mgr Dewane viendrait procéder à la dédicace de l’oratoire et célébrer la messe lundi 31 mars prochain à 14 h. C’est un premier pas vers la normalisation, mais beaucoup de problèmes demeurent. Dans la nouvelle Ave Maria City, on ne compte aujourd’hui que 200 foyers, soit environ un millier de résidents (les projections en estiment le nombre à 25 000 à l’horizon de 2025). Pour que l’oratoire devienne église, il faudrait qu’Ave Maria City devienne paroisse, et c’est une création qui relève de l’évêque. Une paroisse moyenne compte 3 300 âmes aux États-Unis : on en est encore loin à Ave Maria City. Canoniquement, Ave Maria City relève du territoire de la paroisse Our Lady of Guadalupe à Immokalee. Mais cette église paroissiale est située à 21 km d’Ave Maria City, et les messes dominicales sont célébrées en espagnol : une seule messe est dite en anglais et l’église est alors bondée. Il y a donc déjà un problème pour les habitants d’Ave Maria City qui ne pourra que s’aggraver avec la croissance démographique de cette ville nouvelle. Un problème qu’aura rapidement à régler Mgr Dewane, mais sa présence à l’oratoire lundi prochain montre qu’il porte ce souci pastoral.

Commenter cet article