Premiers évêchés américains : n'oublions pas les évêques français…

Publié le par Daniel HAMICHE

Premier évêque américain, John Carroll, natif du Maryland, gouverna, à partir de 1789, le diocèse de Baltimore (Maryland) qui couvrait, à cette date, le territoire des treize colonies qui se déclarèrent indépendantes de Londres en 1776, et constituèrent les treize premiers États unis. Dès 1784, Rome avait institué une préfecture apostolique, avec John Carroll à sa tête, pour cette Fœderatarum Civitatum Americæ Septemtrionalis…
À plusieurs reprises, notamment devant ses frères évêques, Benoît XVI a évoqué « les frères évêques » de John Carroll qui servaient les catholiques américains à l’époque ou Rome érigea Baltimore en archidiocèse et créa quatre nouveaux diocèses, événement qui se produisit le 8 avril 1808.
Les quatre nouveaux évêchés furent Bardstown (Kentucky), Boston (Massachussets), New York (New York) et Philadelphie (Pennsylvanie).
Les deux premiers évêchés possèdent la particularité d’avoir eu, comme premier évêque un Français !
Le diocèse de Bardstown fut confié à Benoît Flaget (né en 1763, sulpicien) qui gouverna ce diocèse de 1808. Il démissionna le 7 mai 1832, et fut remplacé par un autre Français, Jean-Baptiste David (né en 1761, sulpicien), qui, à son tour, démissionna le 17 mars 1833 (il décéda le 12 juillet 1841 et demeure, dans les annales du catholicisme américain évêque émérite de Bardstown). Benoît Flaget fut renommé au siège de Bardstown, le jour du décès de son successeur… Le 13 avril 1841, le siège du diocèse migra de Bardstown à Louisville (toujours dans le Kentucky) et Benoît Flaget devint le premier évêque de Louisville où il décéda le 11 février 1850. Le troisième évêque de ce diocèse fut encore un Français, Pierre Joseph Lavialle (né en 1820, ordonné prêtre pour le Kentucky en 1844), qui le gouverna du 7 juillet 1865 au 11 mai 1867.
Le diocèse de Boston fut confié à Jean-Louis Lefebvre de Cheverus (né en 1768, prêtre de Montauban) qui le gouverna jusqu’au 13 janvier 1823. Il fut alors nommé évêque de Montauban, puis archevêque de Bordeaux et enfin créé cardinal le 1er février 1836.
Le diocèse de New York possède aussi la particularité d’avoir connu un évêque français. Jean Dubois (né en 1764, sulpicien) fut le troisième évêque de New York qu’il gouverna du 28 octobre 1826 jusqu’à sa mort survenue en cette ville le 20 décembre 1842.
Quant à l’archevêché de Baltimore, il  connut aussi un évêque français, Ambroise Maréchal (né en 1768, sulpicien), qui gouverna cet archevêché du 14 juillet 1817 au 29 janvier 1828, jour de sa mort.
On mesurera mieux ainsi le rôle éminent tenu par plusieurs de nos compatriotes dans l’édification du socle du catholicisme aux États-Unis. Mais il y en eut beaucoup d'autres. Ayions une prière d'action de grâce pour ces Français qu'il ne faut pas oublier.

Publié dans Histoire

Commenter cet article