111ème Congrès : les catholiques constituent (nominalement…) la “dénomination” la plus importante

Publié le par Daniel HAMICHE


Le 111ème Congrès des États-Unis (2009-2011) sera composé de 161 élus catholiques, de loin la plus forte “dénomination” représentée puisque les suivantes sont les Baptistes (avec 66 élus), les Méthodistes (57 élus), les Juifs (45 élus), les Presbytériens (43 élus), les Épiscopaliens (38 élus), les Luthériens (24 élus) ou les Mormons (14 élus), pour ne citer que celles ayant plus de 10 élus. Les catholiques représenteront donc 30,1 % des élus du Congrès, alors qu’ils ne composent que 23,9 % de la population adulte américaine.
La Chambre des représentants (députés) comptera 135 catholiques (31 % du nombre des députés) et le Sénat 26 (26,3 % des 200 sénateurs).
À la Chambre des représentants, 98 députés catholiques sont affiliés au Parti Démocrate, 37 au Parti Républicain (26 sont d’une autre affiliation). Au Sénat des États-Unis, 17 catholiques sont affiliés au Parti Démocrates et les 9 autres le sont au Parti Républicain.
Le nombre des élus catholiques dans les Congrès successifs, n’a cessé de croître depuis les années 1960 : 87ème Congrès (1961-1963) : 100 catholiques élus ; 91ème Congrès (1969-1971) : 109 élus ; 96ème Congrès (1979-1981) : 129 élus ; 101ème Congrès (1989-1991) : 139 élus ; 106ème Congrès (1999-2001) : 151 élus. C’est la “dénomination” qui a, en pourcentage, le plus progressé dans cette période : + 11,3 %.
On ne pourra donc, hélas !, que regretter que ce puissant groupe d’élus, par le nombre, ne soit, pour l’essentiel, “catholique” que de nom… Car la plupart de ces “catholiques”, une fois élus, mettent de côté l’Enseignement de l’Église. Quel dommage. Et quelle trahison…


Publié dans Élus catholiques

Commenter cet article