University of Notre Dame. University of Notre Shame

Publié le par Daniel HAMICHE





Superbe dessin qui vient de paraître dans le bimensuel The Remnant, et que je découvre à l’instant sur le Forum Catholique. Notre Dame devient Notre Shame (notre honte). Cela me fait souvenir d’un texte mis de côté voici quelques jours. C’est une réflexion du célèbre philosophe catholique Ralph McInerny qui enseigna cette matière à partir de 1955 à Notre Dame,  parue dans la National Review. Voilà comment il s'achève :
« (…) le P. Jenkins va serrer la main du Président, et un dernier clou va être enfoncé dans le cercueil de ce qui fut autrefois une grande université catholique. Personne ne remarquera ou ne gardera longtemps en mémoire ce que Barack Obama va dire lors de cette manifestation. Qui se souvient des discours de cérémonies de distribution des diplômes ? Mais la Dame qui somme le dôme doré, se souvenant de la fuite en Égypte, manifestera l'un de ses nombreux titres : Celle qui pleure ».
« Celle qui pleure » : cette expression étant le titre d’un livre de Léon Bloy consacré à Notre-Dame de la Salette…
Je crois que ce dessin de Remnant s'inspire et de la remarque de McInerny et de la statue traditionnelle de Notre-Dame de la Salette.
Ci-dessous, on trouvera, tiré du site CatholicCartoon, un autre dessin, différent d’exécution, mais pareillement légendé.
À quelle affaire énorme sommes-nous en train d’assister !



Commenter cet article

Jacques 01/04/2009 13:14

L'Université prestigieuse de Notre-Dame-du-Lac, ne l'oublions pas, doit beaucoup à la France, elle a été fondée par le Père Edouard Sorin il ya plus de 150 ans.

JCM - Le Mans 30/03/2009 21:19

D'après les confidences que j'ai reçues d'un Père de Sainte Croix, le supérieur général de la congrégation est très mécontent de cette initiative et Notre Dame aurait reconnu son erreur et le regrette, mais ne peut plus faire marche arriere vis à vis du Pdt des Etats-Unis. .Conclusions pleines de bon sens de ce Père : "on va y perdre plus qu'on y gagne". Il est vrai qu'en politique on ne gagne jamais rien à flatter son adversaire !Esperons que le Père Jenkins saura agir en fin politicien et retourner la situation à son profit en recevant le Président, en profitant de sa tribune pour mettre en avant nos convictions non négociables et ainsi attenuer " l'hommage " qui sera rendu à Obama.