Guadalupe : la bourde d’Hillary Clinton

Publié le par Daniel HAMICHE


Allez, j’inaugure une nouvelle rubrique : « Humour » ! Comme l’actualité religieuse catholique aux États-Unis, ne nous offre pas, fréquemment, l’occasion de sourire, ne boudons pas les rares occasions qui se présentent.
Hillary Clinton est secrétaire d’État (c’est-à-dire ministre des Affaires étrangères) d’Obama – lequel pourra ainsi mieu
x la surveiller de près en prévision des élections présidentielles de 2012, si toutefois il y arrive… L’ancienne « First Lady » (du chef de son époux Bill) est donc devenue désormais, si je puis hasarder le néologisme en américain, la « Second Lady » (pas seconde femme s’entend, encore que dans la famille Obama la polygamie soit assez fréquente), puisque la nouvelle « First Lady » est évidemment Michele, l’épouse de « The One », et que je pourrais donc titrer tout de go « The Oness » (si mes lecteurs américains me le permettent). J’ai l’air de plaisanter, mais il faut savoir que les Clinton et les Obama ne se détestent pas. Non : ils se haïssent. C’est à Bill Clinton que revient l’un des plus jolis surnoms accordé à Barack Hussein Obama : « The Chicago Thug », le voyou de Chicago. Voyez comme ils s’aiment vous dis-je…
Hillary Clinton, donc, était la semaine passée en voyage officiel au Mexique. Entre enchiladas et mariachis, son progamme avait placé une visite de la basilique Notre-Dame de Guadalupe où est vénérée la tilma de saint Juan Diego, sur laquelle s’est mystérieusement imprimée une image de la Très Sainte Vierge Marie, Impératrice des Amériques. Jeudi 26 mars, à 8 h 15 du matin, Hillary Clinton franchissait le seuil du sanctuaire. On avait descendu la tilma pour que la « Second Lady » puisse bien voir l’image prodigieuse. S’ensuit un court dialogue entre Hillary Clinton et Monseigneur Diego Monroy, recteur de la basilique :
– Hillary : Qui a peint ça ?
– Msgr Monroy : Dieu !

Après avoir déposé un bouquet – c'en était un, en effet… – de fleurs blanches « au nom du peuple américain », Hillary Clinton sortit de l’édifice et avisant un groupe de Mexicains venus voir de près la gringa elle leur lança : « Vous avez une vierge fantastique ». Une qui n’est pas fantastique, à vrai dire, c’est le ministre des Affaires étrangères dont est affublé le peuple américain.

That’s all folks !


Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saint Michel Archange 01/04/2009 14:31

Très Amusant Merci!