Notre Dame. Le P. Jenkins soutient la contraception et l’avortement. Incroyable mais vrai.

Publié le par Daniel HAMICHE


Il faut se frotter les yeux de crainte d’être victime de la berlue. Mais non, c’est massif et vrai. Le président de l’université “catholique” Notre Dame soutient la contraception et l’avortement. Comment une telle chose est-elle possible ? Explications…
Le P. Jenkins, au titre de président de Notre Dame, est membre du conseil d’administration de Millennium Promise [1], une organisation qui se consacre à lutter contre la pauvreté en Afrique mais qui, pour ce faire, n’hésite pas à promouvoir et à financer la contraception et l’avortement dans ce continent !
En recourant à des fonds et des dons privés, le Millenium Promise finance les Millenium Villages, qu’il qualifie de « vaisseau amiral » de ses initiatives. Le P. Jenkins a indiqué que Notre Dame participait au projet des Millennium Villages par le truchement  de la Notre Dame Millenium Development Initiative, essentiellement en Ouganda « ou Notre Dame, en raison de la présence de la Congrégation de la Sainte Croix, a de solides liens ».
Or, une brochure éditée par Millennium Villages explique que « le planning familial et la contraception sont essentiels pour permettre au femmes de choisir la taille de leur famille, l’espacement entre deux maternités », et propose comme services à rendre « les préservatifs, les pillules contraceptives », etc. La brochure poursuit en faisant la promotion de l’avortement : « Dans les pays où l’avortement est légal, des services à l’avortement sans risque dans des établissements contrôlés et pratiqués par des professionnels, devront être mis en place ».
Patrick Reilly, le président de la Cardinal Newman Society, qui a levé le lièvre et travaillé le dossier, commente : « Une université catholique qui soutient un programme destiné à réduire la pauvreté en éliminant les enfants pauvres, a un sérieux problème ». Aucun catholique, souligne-t-il avec raison, « ne devrait accepter un rôle dirigeant dans une initiative qui distribue des contraceptifs et promeut l’avortement ».
Je comprends mieux pourquoi Reilly et la Cardinal Newman Society sont détestés des “catholiques” progressistes. Et je comprends aussi de mieux en mieux la connivence, pour ne pas dire la complicité, entre le P. Jenkins et Barack Hussein Obama qui va éclater aux yeux du monde ce dimanche 17 mai…


[1] Il s’agit d’une “filiale” du projet de l’Organisation des Nations Unies connu sous le nom  Objectifs pour le Développement Millennium. Fondé en 2001 et devant s’achever en 2015, le projet entend éradiquer huit plaies des pays les plus pauvres de la planète : faim, extrême pauvreté, mortalité infantile, épidémies, etc.



Publié dans L'affaire Notre Dame

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Durand+Charles++ED. 14/05/2009 18:38

Faites parvenir à la congrégation compétante à Rome et au supérieur général de cette congégation des Pères de saint-Croix et lui rappeler qu'en vertu du voeu d'obéissance il a l'autorité de démette le père Jenkins de ses fonctions de Recteur de la Notre-Dame University et ce rapidement. Prener conseil et bonne chance.