Épiscopat américain : les “catholiques” progressistes ont la trouille…

Publié le par Daniel HAMICHE


J’aurais bien voulu indexer ce “poste” dans la rubrique “Humour”. Les petits plaisirs sont trop rares pour être négligés.
Chez les “progros” c’est la panique . Je ne vais pas pleurer…
L’éditorial de l’hebdomadaire National Catholic Reporter (NCR) – l’équivalent américain de Témoignage Chrétien, mais en plus intelligent (ce qui n’est pas très difficile) – du 11 mai a été confié au jésuite (ouille !) John Langan de la Georgetown University, université jésuite sur laquelle il y aurait beaucoup à dire…
Voici les deux derniers paragraphes de son éditorial qui est comme une espèce de « À moi les Fils de la Veuve ! » :
« Dans les cercles du Parti Démocrate ont dit souvent que seul un tout petit nombre, en fait une poignée, d’évêques conservateurs battent le tambour pour le Parti Républicain. Et pourtant plus de 60 évêques américains [ils sont beaucoup plus] ont exprimé leur opposition au discours d’Obama à Notre Dame [ils ont aussi, et peut-être surtout, protesté contre la remise d’un doctorat honoris causa en droit]. Pourquoi les progressistes pensent-ils que la plupart de ceux qui demeurent silencieux le sont parce qu’ils défendraient une ligne plus libérale ? Non, les poteaux de but se sont déplacés dans l’épiscopat américain depuis une dizaine d’années, et ils se sont déplacés dans une inclinaison dangereuse vers la droite à la fois dans les spectres ecclésiastique et politique ».
Évidemment, le Révérend Père Langan se goure complètement. L'inflexion n’a rien à voir avec la politique politicienne. Mais cela il ne peut pas le comprendre car comme tous ses petits camarades de NCR il ne comprend les choses qu’en terme politique. Mais c’est un vrai bonheur de constater la panique de tous ces dinosaures ? Les temps changent. Deo gratias !




Publié dans épiscopat

Commenter cet article