Sotomayor confirmée par la commisson ad hoc du Sénat. La religion de ses membres

Publié le par Daniel HAMICHE


La “catholique” Sonia Sotomayor, choix d’Obama pour siéger à la Cour suprême des États-Unis, a été confirmée hier par une majorité (13 contre 6) des 19 membres qui composent la commission judiciaire du Sénat pour le 111ème Congrès des États-Unis. Il n’est désormais plus douteux que Sotomayor sera confirmée par l’ensemble du Sénat dans la semaine du 3 au 8 août.

Il est intéressant – et personne ne s’en est, ce me semble, préoccupé dans la presse américaine – de connaître la religion de chacun des membres de cette commission et de voir qui a voté – ou n’a pas voté – pour la confirmation de la “catholique” Sotomayor dont on sait, désormais, qu’elle se battra bec et ongles à la Cour suprême pour le maintien de Roe vs. Wade

La commission sénatoriale est donc composée de 19 membres répartis entre “majorité” Démocrate  et “minorité” Républicaine.
Les douze membres de la “majorité” Démocrate ont voté comme un seul homme – si je puis dire car il y a des dames… – pour la confirmation.
1. Les 7 membres juifs de la commission (la religion la plus représentée dans cette commission) : Herb Kohl (Wisconsin), Dianne Feinstein (Californie), Russ Feingold (Wisconsin), Chuck Schumer (New York), Ben Cardin (Maryland), Arlen Specter (Pennsylvanie) et Al Franken (Minnesota).
2. Les 3 membres “catholiques” de la commission : Patrick Leahy (Vermont, président de la commission), Dick Durbin (Illinois) et Ted Kaufman (Delaware).
3. Les deux autres membres Démocrates sont un épiscopalienanglican à la mode US –, Sheldon Whitehouse (Rhode Island) et une congrégationaliste, Amy Klobuchar (Minnesota).

Il n’y a aucun catholique dans le groupe de la “minorité” Républicaine de la commission, mais le sénateur Lindsay Graham (Caroline du Sud), un baptiste du Sud, a voté avec ses confrères démocrates. Les six autres membres de la “minorité” représentent un vaste spectre du protestantisme américain : Jeff Sessions (Alabama) est méthodiste, Orrin Hatch (Utah) est mormon, Chuck Grassley (Iowa) est baptiste, Jon Kyl (Arizona) est presbytérien, John Cornyn (Texas) appartient à l’Église du Christ, et Tom Coburn (Oklahoma) est un baptiste du Sud.

Je sais bien qu'avec des si on peut faire bien des choses… mais enfin, si les 7 républicains de la “minorité” et les 3 “catholiques” de la majorité avaient tous voté contre la confirmation de ce partisan de l'avortement qu'est Sotomayor, cette dernière n'aurait pas été confirmée hier…


Publié dans Élus catholiques

Commenter cet article

Jean 29/07/2009 18:21

Très intéressante analyse. La stratégie d’Obama et des démocrates de placer le maximum de « catholique » en désaccord total avec l’enseignement de l’Eglise aux postes de responsabilité pour faire tomber les électeurs cathos dans le panneau est déplorable mais semble avoir fonctionné -jusqu’à présent. Elle pourrait se retourner contre Obama, de façon amusante, en raison de l’anti-catholicisme viscéral de toute une partie de la population américaine (notamment parmi les Juifs et les Protestants fondamentalistes) : une juive ultra-liberal américaine m’a ainsi fait part dernièrement de son dégoût à l’idée qu’ « encore un catholique ! » entre à la Cour (amusant d’imaginer la réaction de cette même personne si un catholique s’offusquait que l’on nomme « encore un juif ! » à la Cour…).Sinon, je considère que le mormonisme ne peut être qualifié de chrétien (et donc de protestant) puisqu’il ne professe pas un Dieu Unique et Trinitaire –ceci étant dit sans la moindre volonté d’offenser les mormons. Je préférerais largement avoir Mitt Romney comme Président des USA que Barack Hussein Obama…

Saint Michel Archange 29/07/2009 10:46

bien sur excellente analyse!