L’éparchie de St. Josaphat « Sede Vacante »

Publié le par Daniel HAMICHE


Il est vrai que mon blogue est plutôt attentif à l’Église catholique de rite latin aux États-Unis. Mais il existe aussi, là-bas, des Églises catholiques de rite oriental. C’est ce que nous rappelait hier Rome en annonçant que le Saint Père avait accepté la renonciation à la charge pastorale de l’éparchie (évêché) ukrainienne de St. Josaphat in Parma (Ohio) de Mgr Robert Michael (Mikhail)
Moskal (photo) en application du canon 210 § 1 du Code canons des Églises orientales qui précise : « L'Évêque éparchial qui a atteint soixante quinze ans accomplis ou qui pour infirmité de santé ou pour toute autre cause grave est devenu moins apte à remplir son office, est prié de présenter la renonciation à son office. ». Or Mgr Moskal n’était que dans sa 72ème année (né en 1937 à Carnegie, Pennsylvanie), ce qui laisse imaginer que c’est pour une « grave » raison de « santé » ou « d’infirmité » qu’il a demandé à être relevé de sa charge pastorale – mais les journaux d’aujourd’hui sont muets sur la question.
Le pape, en attendant de nommer un nouvel éparque, a désigné Mgr John Bura (photo), éparque auxiliaire de l’Archiéparchie de Philadelphie (Pennsylvanie), administrateur apostolique de St. Josaphat « Sede Vacante ».
Cette éparchie, fondée en 1983, compte 38 paroisses réparties dans les États de l’Ohio, du Kentucky, du Tennessee, du Mississipi, de l’Alabama, de la Géorgie, de la Floride, des deux Carolines et des parties occident
ales de la Pennsylvanie et de la Virginie. Selon différentes sources, l’éparchie rassemblerait entre 11 000 et 16 000 fidèles adeptes de la liturgie byzantine. Les catholique « Ukrainiens » possèdent donc également une archiéparchie à Philadelphie et une éparchie à Chicago (Illinois). Dans les années 1970 et 1980, de nombreux catholiques de rite latin choqués par le dévergondage liturgique dans leurs paroisses ou diocèses, sont « passés aux Byzantins »…



Commenter cet article