Des prières pour l’archevêque d’Indianapolis !

Publié le par Daniel HAMICHE


Un blogue comme americatho ne saurait bien sûr se satisfaire d’offrir seulement des informations. Comme vous l’aurez remarqué, j’invite, de temps à autre, à prier pour telle personne ou telle cause du catholicisme américain. Après tout, je ne vois vraiment pas ce qui s’opposerait  à ce qu’un blogue comme le mien contribue à la communion des saints sur l’Internet !
Aujourd’hui, je souhaiterais solliciter vos prières pour le courageux archevêque d’Indianapolis (Indiana), Mgr Daniel M. Buechlein
(photo), qui sera hospitalisé demain pour la pose d’une prothèse de l’épaule gauche.
Ce prélat m’avait déjà inquiété l’an passé quand on lui avait diagnostiqué une maladie (ou lymphone) d’Hodgekin, c’est-à-dire
un cancer des ganglions lymphatiques.
Toutefois, dans un communiqué annonçant l’intervention chirurgicale qu’il va subir, l’archevêque précise qu’elle « n’est d’aucune manière liée » à son cancer dont il dit être aujourd’hui complètement guéri. Deo gratias !
Courageux, l’évêque l’est, assurément, ne serait-ce que par la manifestation d’une abnégation toute chrétienne face à la maladie.
Mais il le fut aussi, pastoralement et doctrinalement, dans « l’affaire Notre Dame ». Il écrivit, le 17 mai dernier, une lettre (voir ici) très “à cheval” au P. Jenkins, président de la grande université catholique de l’Indiana : « Vous déshonorez la réputation de l’Université de Notre Dame » !
Il l’est encore par la magnifique initiative qu’il a concrétisée le 12 septembre 2005 en amorçant le processus visant à l’ouverture du procès en canonisation de son prédécesseur et premier évêque de l’Indiana, notre compatriote Simon Bruté de Rémur qui fut évêque de Vincennes (qui deviendra Indianapolis) dans l’Indiana, de 1834 à sa mort survenue en 1839. Mgr Buechlein a écrit un texte magnifique, en 2005, sur ce saint évêque – j’espère pouvoir bientôt le traduire en français – qui fit venir en Indiana une future sainte, Anne-Thérèse (Mère Théodore) Guérin, des Sœurs de la Providence, et il fut le confesseur et le directeur spirituel de la première femme canonisée des États-Unis : Elizabeth Ann Seton.
Dans la charité du Christ, prions une dizaine de chapelet  pour Mgr Buechlein, et n’hésitons pas à invoquer pour lui sainte Elizabeth Ann Seton, sainte Théodore Guérin et le « serviteur de Dieu » Simon Bruté de Frémur






Publié dans épiscopat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article