Saint Louis University : l’archevêque reprend la main

Publié le par Daniel HAMICHE


Fondée en 1818 par Louis-Guillaume du Bourg (1766-1833), un Français qui fut évêque de Louisiane et des Deux Florides (1815-1825), la Saint Louis University (SLU) est la plus ancienne université catholique à l’Ouest du Mississippi, et elle dirigée par les jésuites et compte plus de 12 000 étudiants. Est-il nécessaire de préciser qu’elle est loin d’avoir toujours été dans une parfaite obéissance au Magistère de l’Église et, en particulier, dans celle de l’archevêque territorial. L’ancien ordinaire de Saint Louis, aujourd’hui préfet de la Signatura à Rome, Mgr Raymond Burke, avait dû intervenir en 2008 pour demander à l’université de sanctionner le très célèbre entraîneur de l’équipe universitaire de basket-ball, Rick Majerus, pour avoir publiquement soutenu le “droit” à l’avortement et à la recherche sur les cellules souches embryonnaires. L’université n’en fit, évidemment rien… Le nouvel archevêque de Saint Louis, Mgr Robert J. Carlson (photo), dont j’ai déjà parlé ici et , entend bien “reprendre la main”. Dans un entretien qu’il a accordé au journal en ligne de l’université, The University Times, le 20 août dernier (voir ici), en appelle à plus de dialogue et à moins de dissidence de la part des dirigeants de l’université. « Que cela plaise ou non, a-t-il déclaré, en tant qu’archevêque, j’ai la responsabilité d’affronter les questions morales d’aujourd’hui (…) Je pense que ce que SLU doit faire c’est d’aider les étudiants à comprendre la dignité qui réside en tout être humain ».
Encore une affaire à suivre…




Commenter cet article