Assassinat de Jim Pouillon. Réactions des cathos pro Obama : zéro !

Publié le par Daniel HAMICHE


Avec les cathos progros, le métier de pythonisse est sans risque. J’avais pronostiqué (ici) le 12 septembre, au lendemain de l’assassinat du militant catholique pro-vie Jim Pouillon, que je n’étais « pas si sûr » que les catholiques pro Obama mettraient autant d’énergie à dénoncer l’assassinat de ce pacifique militant de 63 ans, qu’ils en manifestèrent pour dénoncer le meurtre de l’abominable Dr. Tiller. Rappelons que dans les heures qui suivirent la révolvérisation de Tiller, Obama se fendait d’un long et sanglotant communiqué. Pour Pouillon, il fallut attendre trois jours avant que le Président ponde deux (2) lignes. J’ai “tout” traduit ici et cela ne m’a pas donné la migraine…
Si l’on excepte le National Catholic Reporter, l’hebdomadaire ultra-progressiste, qui s’est contenté de publier le 14 septembre sur son blogue le communiqué – bon, ne précisons pas, vous allez croire que je ne cesse de faire du mauvais esprit – de Catholic News Agency, l’agence de presse des évêques américains – qui ne me semble pas colonisée par l'extrême-droite catholique… –, aucun groupe ou organe de la gauche catholique pro Obama n’a commenté ni même signalé la tragédie d’Owosso.
Rien, à ce jour (près d’une semaine après l’assassinat) sur le site des Catholic in Alliance for the Common Good.
Rien sur le site des Catholics United (mais une virulente attaque contre l’American Life League et des applaudissements pour la déclaration du cardinal Martino ! voir ici).
Rien sur celui des soi-disant Catholics for Choice – vous aurez compris que ce sont des gens qui se disent catholiques mais militent pour l’avortement…
Rien sur le blogue de l’hebdomadaire des jésuites américains, America Magazine
Je m’arrête là parce que mon temps est précieux. Et le vôtre aussi.
Inutile de vous préciser que tous ces journaux et associations avaient poussé des cris d’orfraie lors du meurtre du meurtrier Tiller et en avaient écrit des tartines et des tartines…
Pas très difficile donc de jouer au devin. Il faut dire que toute la gent catholique obamaesque est d’un prévisible…



Commenter cet article