Atlanta : 2 000 catéchumènes adultes seront reçus dans l’Église lors de la nuit de Pâques

Publié le par Daniel HAMICHE


C’est un nombre qui n’avait jamais encore été atteint dans l’archidiocèse d’Atlanta qui couvre le nord et la partie centrale de la Géorgie : 2 000 catéchumènes adultes seront reçus dans la pleine communion de l’Église lors de la prochaine Vigile pascale, après s’être préparés par l’initiation chrétienne des adultes et avoir participé le dimanche 21 février dernier au rite de l’élection présidé par l’archevêque, Mgr Wilton D. Gregory, au Boisfeuillet Jones Atlanta Civic Center (images ci-dessous) : la cathédrale étant évidemment sous dimensionnée pour accueillir une telle foule.
Ce nombre record doit être replacé en perspective. En effet, l’Église d’Atlanta a connu une croissance considérable au cours des 50 dernières années. 1950 : 30 000 catholiques (pour 1,8 millions d’habitants) ; 2000 : 311 000 catholiques (pour 5 millions d’habitants) ; 2010 : 850 000 catholiques (pour 7 millions d’habitants).  Cette croissance serait due, selon l’archidiocèse, aux conversions, sans doute, mais surtout à l’apport de la considérable immigration hispanique en Géorgie et particulièrement à Atlanta.


boisfeuillet


Commenter cet article

Daniel Hamiche 01/03/2010 10:29


Je n'ai donc pas été assez précis dans mon article semble-t-il… Il s'agit d'un centre de conférences ouvert à différentes manifestations et non pas, évidemment, d'une église puisque je précise que
le cathédrale d'Atlanta serait trop petite pour accueillir ces catéchumènes.
Daniel Hamiche


Perpétue 27/02/2010 17:51


Euh, vous êtes sûr que c'est une église ou une cathédrale cet endroit avec des sièges rouges et une scène éclairée de violet et bleu? Il n'y a pas de statue... Est-ce qu'on peut s'y agenouiller? Ça
ressemble à un temple protestant ou à une salle de cinéma. Enfin bon, je sais bien qu'on a dit la messe dans les catacombes et même dans des granges pendant la révolution française.

Pauvre Amérique, qui avait si peur que ses églises ne servent plus à rien et qui a construit à une certaine époque des églises-salles de spectacle qui sont très inconfortables pour le culte. Je
fréquente justement une église de ce genre car il y a un très bon curé. Cette église-là a des sièges en bois qui se rabattent chaque fois que l'assemblée se lève. Elle a aussi un plancher en pente
comme toute bonne salle de spectacle qui se respecte, et en hiver, lorsque la neige de nos bottes fond, il y a un espèce de jus qui coule vers le voisin avant. Si bien qu'au moment de la
consécration celui qui a l'audace de s'agenouiller par terre (il n'y a pas d'agenouilloir, bien sûr) le fait dans ce jus sale et salé de neige fondue. Inutile qu'il n'y a pas beaucoup de genoux en
terre.