“Catholique”, sportif, millionnaire et… crétin

Publié le par Daniel HAMICHE


Joueur professionnel de baseball, membre éminent de l’équipe des « Phillies » (Philadelphie), Brad Lidge (photo) est un talentueux sportif âgé de trente-trois ans, millionnaire en dollars et catholique. Mais c’est un crétin. Né et éduqué comme un catholique, il est, comme tant d’autres, sous l’influence de l’air du temps et son catholicisme virevolte comme feuille morte au vent d’automne. Il a récemment visité avec son épouse L
indsay, dont il a deux enfants, le Vatican. « Quand vous voyez, déclare-t-il, la chapelle Sixtine et l’accumulation de richesses qu’on trouve là… S’ils décidaient que le moment est venu pour eux de vouloir utiliser tout cela pour Dieu et la cause de Jésus, ils pourraient distribuer tout ça (…) Ils pourraient vendre toutes ces choses, aux enchères, et pourraient ainsi probablement nourrir la moitié de l’humanité qui meure de faim. Il y a tant de richesses entassées dans la chapelle Sixtine. Et pour moi les voir là c’est un crime. Cela n’a aucun sens. » Ce qui n’en a aucun, évidemment, ce sont de telles stupidités. Elles ne font, au demeurant, que décalquer celles de la “comédienne” Sarah Silverman – grande fan de Barack Obama – qui dans une vidéo récente exigeait qu’on vende le Vatican pour nourrir l’humanité (« Sell the Vatican, Feed the Word »). Peut-être pourrait-elle déjà et gentiment demander à ses (anciens) coreligionnaires (elle est « culturellement très juive » mais ne pratique plus) de mettre la main à la poche « pour nourrir l’humanité » (Bernard Madoff est encore un peu trop présent dans les esprits…). Il y a chez tous ces gens une énorme dose d’hypocrisie ou de crétinerie – allez, je suis dans mes bons jours, j’opine pour la seconde. Ce sont des millionnaires en dollars qui donnent des leçons de charité à l’Église alors même que c’est l’Église catholique aux États-Unis qui est le premier prestataire en œuvres de charité dans tout le pays ! Que Brad Lidge continue donc à jouer à la baballe et qu’il nous f… la paix.


Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> Je vois là surtout une insulte à la gratuité. La vraie gratuité, la gratuité de la liturgie, la gratuité de l'art liturgique (seul vrai art) : ces œuvres magnifiques, couteuses, fruit d'un dur<br /> labeur puisé dans les richesses qui devaient faire œuvre "utile, données au Seigneur par son peuple.<br /> <br /> Il y a deux formes de pauvreté en liturgie : la pauvreté "visible", qui est signe de l'attention de Dieu portée aux pauvres ; la pauvreté invisible, la pauvreté du baroque. L'art baroque est pauvre<br /> au sens ou il est le fruit d'un dépouillement : je donne tout mon or pour sertir la Bible, pour construire des autels au Seigneur etc.<br /> <br /> Quand à revendre ce qu'il y a au Vatican pour nourrir les pauvres...<br /> <br /> 1) cela nourrirai quelques pauvres pendant quelques années, et après ?<br /> <br /> 2) Il faut des acheteurs. N'est-ce pas plutôt aux acheteurs potentiels de telles œuvres de DONNER leur argent pour ces pauvres ?<br /> <br /> C'est vraiment un raisonnement à la c**. Venant d'un millionnaire, c'est minable.<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Cette histoire illustre un point que j'ai constaté en parlant avec des Américains moyens et des Français moyens (par "moyens" j'entends dans les 2 cas : matérialiste relativiste athée décadent<br /> décérébré recrachant ce que ses profs et les médias lui ont fourré dans la tête) : leur point Godwin adapté au catholicisme (c'est à dire le truc qu'ils vous balanceront à la figure au bout de 8<br /> secondes de débat comme étant l'argument massue censé vous remplir de honte pour avoir osé affirmer votre foi au Christ ou avoir défendu l'Eglise) est différent.<br /> <br /> Pour le Français moyen, le "Catholic Godwin point (marque déposée)" est : l'Inquisition (généralement prolongée par un "Galilée brûlé par l'Inquisition) et les croisades.<br /> <br /> Pour l'Américain moyen, le "Catholic Godwin point (marque déposée)" est : la richesse du Vatican.<br /> <br /> On sent le rôle d'influences différentes : en France, influence "Lumières-laïcisme" à laquelle s'ajoute l'importance récente de la volonté de ne pas paraître islamophobe (une bonne solution =<br /> être encore plus cathophobe); aux Etats-Unis, influence "protestante", qui bien entendu n'en a rien à piffer de l'Inquisition et des croisades, mais qui est inarrêtable sur "Babylone".<br /> <br /> Bien sûr, une fois que vous aurez détruit le "Catholic Godwin point (marque déposée)" de l'Américain et d<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Oui, crétin est le mot juste. Sans aucun état d'âme.<br /> <br /> Tout a commencé lorsqu'on on a mis un micro sous les amygdales de n'importe qui -n'importe quoi?- pour recueillir ce qui devait tenir lieu de pensée.<br /> <br /> L'Eglise catholique reste la grande pourvoyeuse contre la faim toute catégorie partout où elle est présente, il me semble.<br /> <br /> Je me suis laissée dire que des associations comme Les Restos du Coeur recevaient le gros de leur stock d'une société distributrice catholique. Mais cela personne ne le dira, car le catholiscime<br /> lui-même n'a pas vocation à clamer sur les toits le bien qu'il fait....."Que ta main droite ignore ce que fait ta main gauche".<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Pourquoi ne montre t il pas l exemple en distribuant le montant de ces contrats?<br /> Il a eu de la chance qu'on le laisse repartir on aurait pu le confondre avec les cloches du Vatican!<br /> <br /> <br />
Répondre