Contre le H1N1 des « distributeur d’hosties non infectées » !

Publié le par Daniel HAMICHE


Au début, j’ai cru que c’était une blague et comme il m’arrive encore de me faire attraper – et même une fois sur ce blogue… –, je suis devenu, en vieillissant, plus prudent. J’ai d’abord pensé qu’un facétieux – et peut-être même irrévérencieux – internaute américain avait “recyclé” un petit prodige technique – pour l’époque – dont j’avais, avec émerveillement, profité enfant : le PEZ ! C’était un petit boîtier distributeur de bonbons sous la forme de pastilles, un système simple mais ingénieux d’origine américaine, le brevet a été déposé en 1952, et qui est arrivé sur le marché français une ou deux années plus tard. Je m’en souviens très bien avec un peu de nostalgie… On peut encore en acheter aujourd’hui.
Eh bien ! ce n’est pas une blague mais une réalité… Le « Purity Communion Host Dispenser », autrement dit le distributeur d’hostie de communion non infectée est désormais sur le marché ! Il a été conçu et est distribué par l’entreprise américaine Artistic sous le label « Purity Solutions ». Cette entreprise se vante d’être « une entreprise américaine de réputation mondiale fière de fournir du matériel pour les Églises depuis plus de soixante ans ». Cette entreprise protestante – selon moi – a conçu et vient de mettre sur le marché un distrib
uteur automatique d’hosties pour éviter les « infections » dues à la grippe saisonnière et au virus H1N1 ! Il existe trois modèles actuellement – un nouveau modèle   de 400 hosties est annoncé… – déclinés en couleur « or », « argent » et « blanc » (voir photos ci-dessous). Ce système évite « de transmettre des germes dans la saison froide et dans celle de la grippe, mais peut être utilisé tout au long de l’année ». Le fabriquant y voit le grand avantage de pouvoir distribuer la Communion « quand on visite des maisons, des hôpitaux, des vieillards en maisons de retraite ; il peut aussi être utilisé par des aumôniers militaires sur les champs de bataille ». C’est une innovation extraordinaire puisque du fait que « les communiants préfèrent recevoir la communion » des mains clergé ce distributeur « est économe en temps et en personnel ».
J’arrête ici. Le capitalisme a tout de même ses limites. Là, elles sont dépassées. Et largement ! C’est un pur scandale, même si ce “produit” est aussi destiné aux paroisses catholiques. Là où c
ette société dépasse largement les bornes de l’acceptable pour un catholique, c’est aussi en proposant des « hosties de communion à la chair et au sang non infectés »  avec « un goût et une texture améliorés », lesquelles ont pour effet « de réduire le coût de la communion de 43 à 64 % selon que sont présents un calice ou des bols pour distribuer le vin » ! Ces hosties, précise le site, sont « ecclésiastiquement correctes (…), elles sont sans levain et fabriquées à partir de fleur de froment. »

Post Scriptum : si vous voulez devenir distributeur de ces produits, vous pouvez vous inscrire en ligne. Si vous souhaitez dire à ces malotrus ce que vous pensez d’eux, vous pouvez vous adresser au « président des opérations » ici.









































































Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marc 24/11/2009 20:52


Un concurrent ? Le bénitier anti-brippe :

http://www.rmc.fr/edito/info/94367/un-italien-invente-le-benitier-anti-grippe-a(h1n1)/



Perpétue 24/11/2009 19:54


Hélas! Moi qui crains déjà tellement de me faire refuser la communion dans la bouche à cause de cette (fausse) épidémie! D'autant plus que le Christ Vivant, Présent dans les hosties consacrées peut
nous guérir (et donc nous protéger) de toutes les maladies...si seulement nous avions un peu de Foi.