Cour Suprême : le choix pro-avortement d’Obama

Publié le par Daniel HAMICHE

 

elena kagan2

 

 

C’était donc, comme vous avez pu le lire ce matin (mais cet article avait rédigé samedi dernier), la deuxième rumeur qui était la bonne. Obama a préféré Elena Kagan, Solicitor General, à Diane Wood , mieux vue des milieux pro-avortement et ultra-progressistes mais présentant sans doute un peu trop d’“aspérités” pour le chef de l’Exécutif.
Avec Elena Kagan – si toutefois la nomination d’Obama est ratifiée par le Sénat –, la Cour Suprême des États-Unis présentera une physionomie assez nouvelle. C’est en effet la première fois en trente-huit ans, qu’un juge y siégera sans jamais avoir été juge… Et ce sera, en outre, la première personne homosexuelle à en être membre…
N’ayant jamais été juge, on ignore sa position exacte sur Roe vs. Wade, mais comme avait publiquement critiqué en 1991 l’arrêt de la Cour Suprême autorisant le ministère de la Santé des États-Unis à limiter ses financements de groupes pratiquant ou promouvant l’avortement, il n’est pas très sorcier de deviner dans quel sens elle opinerait si la question du renversement de Roe vs. Wade arrivait à la Cour Suprême… On sait aussi qu’elle a des liens très étroits avec les organisations qui défendent l’avortement et une grande admiration pour les juges militants qui préfèrent faire avancer les causes dites “sociales” que d’interpréter avec impartialité la loi.
Cette nomination est une preuve de plus qu’Obama, tout en louvoyant, sait parfaitement où il va et qu’il adhère des dents et des lèvres à cette nouvelle devise qu’on lira peut-être un jour sur les billets verts : In Abortion We Trust !




Publié dans évangile de la vie

Commenter cet article

JM Lavoie 17/05/2010 19:01



L’avortement est un sujet très troublant. C’est une question de conscience.  C’est une question de lois naturelle inculquée dans chaque être humain ainsi que de la protection des plus faibles. J’ai l’absolue conviction que l’avortement
(sauf quand la vie de la mère est en danger) est un meurtre pur et simple. Il n’y a pas le moindre doute dans mon esprit.  C’est une abomination.
Voici pourquoi :


 


« Nous n’avons qu’une seule chance de naître, si c’est manqué, c’est fini pour toujours!  De quel droit une femme a-t-elle un droit de vie ou de mort sur un être humain?» 


 


C’EST MON CORPS!


 


Oui mais c’est le corps de la femme, elle peu le disposer comme elle le veut. Mes mains font parti de mon corps et je ne peu
pas m’en servir comme je le veux pour tuer quelqu’un. Oui mais en cas de viol…  On ne corrige pas un crime par un autre. Je comprends toutes les
souffrances que subit une femme victime d’un viol.  Avortement ou pas, elle ne pourra pas éviter ces traumatismes.  Toutefois l’enfant à naître n’a rien à voir avec le viol.  Son unique chance de vivre c’est là qu’il se
présente.  Il n’a pas à payer de sa vie pour ce qui c’est passé.  Si sa mère ne désir pas le garder, elle
pourra le mettre en adoption, de très nombreux couples désirent un enfant et sont prêt à lui donner toute l’amour voulu. Il aura au moins l’opportunité de vivre et d’apporter sa contribution à la
société.


 


En cas de catastrophe,  c’est les enfants est les femmes d’abord ce n’est pas
juste pour les corps des hommes n’est-ce pas? Les hommes occupent en général les métiers les plus dangereux et chaque année plus d’hommes que de femmes meurent d’accident de travaille. Ceci est
sans parler en cas de guerre.  Mais c’est ça l’ordre des choses il y a des  inconvénients pour les hommes
et pour les femmes.


 


L’ÉGLISE CATHOLIQUE


 


En ce qui concerne l’Église catholique, avec les dizaines de dizaines de milliers d’enfants abusés par des
prêtres, on peut se demander sur les vrais motifs de la position de l’Église sur l’avortement. Nous savons que le Vatican a été plus préoccuper de protéger son image et ses intérêts que de
protéger les enfants. Aussi concernant les orphelins qu’ont appelle les «Enfants de Duplessis» et les enfants autochtones enlevés de force, maltraités et abusés n’ont reçues aucune compensation
de l’Église catholique le principal coupable. Les sommes sont venues des gouvernements, donc des contribuables. Historiquement l’Église a souvent maltraité les enfants. Par exemple aux cours des
nettoyages ethniques en Amérique du Sud, elle en a envoyée 10,000 jeunes aux croisades si mes souvenirs sont bons, tuée beaucoup d’enfants  au
massacre de la Saint-Barthélemy et castrés des jeunes garçons pour conserver leur voix afin de charmer les oreilles du Vatican il y a environs deux siècles.  


 


Depuis des siècles, l’augmentation des catholiques n’est pas due aux peu de conversions en comparaisons aux
désaffections, mais aux naissances où on s’empresse de les baptisés bien avant l’âge de raison. Ces enrôlements forcés gonflent les statistiques.  Il
y va de l’intérêt de l’Église de combattre toute limitation des naissances. On estime à 50,000,000 d’avortements chaque année dans le monde.  Un fort
pourcentage se trouve dans des pays catholique. Cela peu représenté des millions de catholiques en moins chaque année! Pendant ce temps, les musulmans ont dépassés les catholiques en nombre. Si
l’intérêt était réellement celui de l’enfant, les scandales n’auraient jamais connus l’ampleur qu’ils ont connue et sur une aussi grande période de temps.  


 


Quand je vois un col romain se présenter au micro pour dénoncer l’avortement, défendre la vie, les enfants, alors que
l’Église catholique en a tellement maltraités, je pense qu’ils sont très mal placés pour le faire. Je suis fermement contre l’avortement non pas par appuis de l’Église catholique qui n’est pas
l’exemple à suivre, mais simplement parce que c’est un horrible meurtre, un génocide de 50,000,000 enfants chaque année.  Une fois l’opportunité de
vivre passée, c’est terminé, elle ne reviendra plus jamais!


 


COÛTS SOCIAUX


 


Il y a toutes sortes de coûts sociaux causé par l’avortement. Les études à se sujet se contredisent hélas
souvent par motif politique. Toutefois, en raison de la nature féminine, de la simple logique et surtout de l’expérience sur le terrain, les dommages sont variés mais souvent permanant sur les
femmes avortés.  Le coût psychologique, un taux de désordres mentaux 30% plus élevé, flash-back pénibles, cauchemars etc.  Le traumatisme post abortum se manifestera sur la majorité des femmes à divers degrés allant peu après l’avortement jusqu’&ag



Denis Cloutier 15/05/2010 17:38



Pendant ce temps au Canada,


audio-vidéo


entrevue avec le Cardinal Marc Ouellet primat du Canada à 8 minutes 20


http://www.radio-canada.ca/emissions/maisonneuve_en_direct/2009-2010/chronique.asp?idChronique=110895



Denis Cloutier 15/05/2010 03:22



@buis


"affreux tas de saindoux"


Un peu gras comme commentaire, mais si nous voulons aller au fond des choses , il ne faudrait pas que l' arbre cache la forêt car il y a une réalité sous-jacente a ce choix.


Si Kagan est confirmée, les Juifs, qui représentent moins de 2 pour cent de la population des États-Unis, aura 33 pour cent des sièges Cour suprême.


En effet, des sept derniers juges nommés par les démocrates JFK, LBJ, Bill Clinton et Barack Obama, l'un était noir, Marshall, l'un était portoricaine, Sonia Sotomayor. Les cinq autres étaient
des Juifs: Arthur Goldberg, Abe Fortas, Ruth Bader Ginsburg et Stephen Breyer et Elena Kagan.


Pat Buchanan  


http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=153417


 


et maintenant en voici la principale raison de ce choix;


I then noticed that Kagan has past affiliations with the University of Chicago, Harvard Law School and Goldman Sachs, and that she was appointed to her position at Harvard by Lawrence
Summers, the head of the President’s Council of Economic Advisors. I was starting to get uncomfortable at that point, because Kagan’s appointment would mean that the entire Supreme Court would be
filled with Harvard and Yale grads, which effectively says that every other law school in the country need not apply (so much for having a meritocracy). I also saw a very disturbing pattern of
cronyism, elitism and Wall Street loyalty that lets us know that perhaps the president of hope and change is not quite what we ordered, making backroom deals with his buddies, all for the sake of
keeping American power-locked into tiny social circles
By Dr. Boyce Watkins, PhD on May 13th 2010 12:13AM


L' histoire de lesbianisme c' est de la poudre au yeux , pendant que vous vous posez la question , les vraies raisons ne sont pas dévoilés


 



Jean-Marc 11/05/2010 17:38


Autre avis qui ne devrait pas recevoir l'imprimatur de La Croix : "Toutefois, pour Marjorie Dannenfelser, présidente d'un groupe de femmes contre l'avortement, Elena Kagan "a fortement soutenu,
dans le passé, la politique en faveur de l'avortement. Elle s'était vigoureusement opposée au non-financement des cliniques promouvant l'avortement par l'argent du contribuable, alors que la
majorité des Américains ne veulent pas que leurs impôts financent les actes d'avortement". " http://www.genethique.org/revues/revues/2010/mai/20100511.1.asp


coeur de buis 11/05/2010 09:25



affreux tas de saindoux...


je reste résolument hétéro : aucun mâle ne peut rivaliser avec "elle" dans le cauchemardesque...