Dubuque. L’archidiocèse ferme une église. Un paroissien la rachète.

Publié le par Daniel HAMICHE


La Motte, au nom qui fleure bon le français…, est une petite bourgade de l’archidiocèse de Dubuque dans l’Iowa. Elle compte moins de 300 habitants (272 au recensement de l’an 2000), mais la plupart sont des catholiques.
La bourgade possédait, depuis 150 ans, une charmante église (photo : le
maître autel) et une paroisse, celle du Holy Rosary, dont les ressources financières provenant des bien peu nombreux fidèles ne lui permettaient plus grand chose en matière d’apostolat. L’archevêque de Dubuque décida donc, voici trois ans, de procéder à un regroupement de paroisses et de désaffecter l’église de La Motte. Ce ne fut pas du goût d’un des paroissiens, un chef de petite entreprise qui commerce dans la voiture d’occasion et la réparation automobile, Steve Steines (photo). Il ne voulait pas voir disparaître l’église dans laquelle il s’est marié et où ses enfants ont été baptisés ni la voir transformée en hangar pour matériel agricole, en grange à foin ou pis encore… Il l’a donc rachetée à l’archidiocèse pour une somme qui n’a pas été divulguée. Une décision touchante certes, mais économiquement peu viable. Après avoir vendu le presbytère et quelques autres terrains appartenant à la paroisse, et tenté de l’animer en louant l’église pour des réunions privées, des réception de mariages, des repas d’obsèques, Steines s’est aperçu que ce n’était pas vraiment un bon investissement : les taxes, les impôts, les assurances et les frais d’entretien ne sauraient être équilibrés par les revenus qu’il tire de ce bâtiment, et ses ressources personnelles sont limitées – autour de 500 000 $ de revenus par an. Aussi notre sauveteur à titre temporaire, voudrait bien offrir l’église à l’archidiocèse pourvu que ce dernier l’ouvre de nouveau au culte… C’est hélas peu probable.








Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article