Et maintenant, les religieuses américaines veulent célébrer la Messe…

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Le diocèse de Jackson (Mississippi) est loin d’être un des diocèses les plus dynamiques des États-Unis… Sa population se monte à près de 2 millions d’habitants, mais on n’y compte guère que 48 000 catholiques (un peu moins de 2,5 %). Le nombre de prêtres diocésains est en chute libre (moitié moins qu’en 1980) : 49 au total, dont un bon tiers je pense – je n’ai pas de statistiques exactes – a largement dépassé l’âge de la retraite. Je crois que le diocèse n’a eu aucune ordination sacerdotale cette année (le seul natif de Jackson a été ordonné le 29 mai dernier pour le diocèse de… Venice en Floride…). On compte 105 paroisses et missions dans le diocèse, mais 20 sont “tenues” fermement par des laïcs. Les vocations sont rares : huit séminaristes pour tout le diocèse dont cinq d’origine hispanique (trois font leur séminaire au Mexique). Aucun séminariste afro-américain, alors que ce groupe ethnique représente 70 % de la population de Jackson et 37 % de la population totale de l’État… Rien n’étant véritablement fait pour encourager sérieusement les vocations sacerdotales, beaucoup de catholiques locaux estiment que, du train où vont les choses, à court ou moyen terme le diocèse se retrouvera sans prêtre. Mais l’évêque, Mgr Joseph N. Latino, 73 ans, a d’autres cordes à son arc, puisqu’il dispose sur son territoire de pas moins de 34 congrégations religieuses féminines. Il a reçu avec empressement une délégation de 21 de ces congrégations pour la deuxième fois en juin, le 29 (la première fois c’était le 9) pour un de ces « échanges et partages » qui, même de l’autre côté de l’Atlantique où je suis, a des remugles des années 1970… Il s’agissait de “réfléchir” à ce qu’il convenait de faire pour remédier à la pénurie de prêtres. Que croyez-vous qu’il en sortit ? Comme il fallait s’y attendre, voici une des propositions des religieuses : « Ne pourrions-nous avoir un dialogue sur des célébrants extraordinaires de l’Eucharistie ? Quand le besoin s’en fit sentir dans le passé, on commença à avoir des ministres extraordinaires pour la communion. » Cela vous étonne encore que Rome ait décidé une visitation apostolique de toutes les congrégations religieuses féminines apostolique ? Moi pas.

 

 


Publié dans vocations religieuses

Commenter cet article

AC 21/07/2010 15:11



Nous habitons justement le diocèse de Jackson. Nous assistons à la messe chaque dimanche à Meridian, seule paroisse catholique du conté. Il faudrait faire au moins une heure de route pour en
trouver une autre. Nous sommes heureusement gatée par une paroisse très catholique, avec un saint prêtre (irlandais) à sa tête. L'Eglise est bondée chaque dimanche...de Blancs. La population du
conté est pourtant à 81% Noire. La base de la Navy fournit bon nombre de fidèles, familles avec jeunes enfants.


Le conté est très pauvre et nous pouvons facilement remarquer que les "Eglises"évangélistes sont très actives dans les bidonvilles (car il s'agit bien de cela) Leurs églises de bric et de broc
sont remplies à chaque office et personne du quartier n'echapperait au prêche plutôt musclé. Leur présence, sur le terrain, dans la misère, est l'atout des evangélistes. Il faudrait une véritable
armée de missionnaires pour atteindre ses pauvres gens. Ou de manière plus réaliste, une armée silencieuse de religieuses qui prient. C'est possible ça, non ?


 



Boanergues 21/07/2010 10:22


Que l'on brûle ces sorcières ! Boanergues


Klenik 21/07/2010 02:16



je me pose une question : l'Eveque et ces religieuses, que leur a-t-on appris durant leur formation ???


Luther l'avait prevu : 'Quand la messe sera reversee, je pense que nous aurons renverse toute la papaute ! Car, c'est sur la messe comme sur un rocher que s'appuie la papaute toute entiere avec
ses monasteres, ses eveches, ses colleges, ses autels, ses ministeres et doctrine... Tout cela s'ecroulera quand s'ecroulera leur messe sacrilege et abominable". (Contra Henricum)