Indiscrétion : le P. Fessio discute avec Benoît XVI de l'interprétation de Vatican II

Publié le par Daniel HAMICHE

 

On sait que depuis trente ans, Joseph Ratzinger aime, chaque été, discuter avec certains ses anciens étudiants de Tübingen ou de Regesburg, de thèmes liés à l'Église. Depuis qu'il est devenu Benoît XVI, il n'a pas failli à cette habitude.  Rome Reports d'hier annonçait qu'un “séminaire” se tient à Castel Gandolfo, depuis aujourd'hui jusqu'à dimanche, au cours duquel la question de l'interprétation du concile de Vatican II sera abordée par le pape et quelques-uns de ses anciens étudiants parmi lesquels le célèbre Jésuite américain Joseph Fessio, le patron de la maison d'édition Ignatius Press. Le “séminaire” se tenant à huis clos on n'en sait pas plus sinon qu'y participe aussi le cardinal Joseph Schönborn, archevêque de Vienne. À ma connaissance, aucun Français parmi les invités…

Ci-dessous, une photo du P. Fessio avec le cardinal Ratzinger en 1999 (sans doute lors d'un autre “séminaire” estival).

 

 

1999-FESSIO-RATZI

 

 

 

Commenter cet article

Simon-Michel Collado 28/08/2010 08:31



Plus dinfo ici :


ZENIT


Le Concile au centre de la réunion des anciens élèves du
pape


Du 27 au 30 août à Castel Gandolfo


ROME, Vendredi 27 août (ZENIT.org) - La traditionnelle rencontre des anciens élèves de Benoît XVI, intitulée Ratzinger Schülekreis, aura cette année pour thème le Concile Vatican
II. Elle se déroulera du vendredi 27 au lundi 30 août à Castel Gandolfo, rappelle L'Osservatore Romano, qui ajoute que tous les participants sont les anciens élèves du professeur Ratzinger qui
ont soutenu leur thèse à l'époque où il était professeur en Allemagne.


Le quotidien du Saint-Siège précise aussi que Mgr Kurt Koch, ancien évêque de Basilea nommé
le 1er juillet dernier, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, sera l'intervenant principal. Le prélat prononcera deux interventions : la première sur le
thème « Le Concile Vatican II entre tradition et innovation : l'herméneutique de la réforme entre l'herméneutique d'une continuité avec rupture et d'une continuité non
historique » ; et la seconde sur « Sacrosanctum concilium et la réforme post-conciliaire de la liturgie ».


Le nom du rapporteur principal et le thème de la rencontre ont été indiqués et approuvés par
Benoît XVI parmi une liste de choix proposés par les organisateurs. La majorité des participants proviennent d'Allemagne et d'Autriche. Mais un Italien, un Irlandais, un Hollandais, une Coréenne
et un Indien participent aussi à la rencontre.


Le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, l'évêque auxiliaire de Hambourg,
Hans-Jochen Jaschke, ainsi que des professeurs, des curés, des religieux, des religieuses, des laïcs, participeront aux débats à huis clôt.


Vendredi et samedi, précise encore L'Osservatore Romano, une discussion suivra
l'intervention de Mgr Koch, à laquelle Benoît XVI prendra part. Dimanche matin, les anciens élèves participeront à la célébration eucharistique présidée par le pape.


Après le petit-déjeuner avec ce dernier, les personnes présentes - auxquelles s'uniront les
nouvelles générations d'anciens élèves, c'est-à-dire ceux qui ont soutenu leur thèse sur des textes de Joseph Ratzinger - prendront part à l'angélus dans la cour du palais de Castel
Gandolfo.


Cette année, rapporte encore L'Osservatore Romano, un volume qui recueille toutes les
interventions du séminaire de l'année 2008 qui s'était déroulé sur le thème « Conversations sur Jésus », sera remis à Benoît XVI au nom de tous ses anciens élèves.


La première rencontre de Joseph Ratzinger avec ses anciens élèves remonte à 1977, quand il
fut nommé archevêque de Munich et Freising. Depuis, la rencontre a lieu tous les ans sur un thème différent.


Le thème de l'année dernière avait été la mission ad gentes, alors que la rencontre
précédente s'était concentré sur la question de la correspondance du Jésus décrit dans les Evangiles à l'historicité de sa figure et sur le récit de la passion.