L’archevêque de Milwaukee reconnaît les « erreurs » de l’un de ses prédécesseurs dans l’affaire du prêtre pédomane Murphy

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Mgr Jerome L. Listecki, archevêque de Milwaukee (Wisconsin) depuis le 14 novembre 2009, a choisi un “temps” particulièrement fort de l’année liturgique pour reconnaître officiellement les « erreurs » par son anté-prédécesseur, l’“émérite” Rembert Weakland dans l’affaire du prêtre pédomane Lawrence Murphy (voir ici et ). C’est en effet à la fin de la Messe chrismale qui réunissait avant-hier autour de lui tout le presbyterium de l’archidiocèse dans une cathédrale remplie de fidèles, qu’il a déclaré :

  • « Des erreurs ont été commises dans l’affaire de Lawrence Murphy. Ces erreurs n’ont pas été commises à Rome en 1996, 1997 et 1998. Ces erreurs ont été commises ici, dans l’archidiocèse de Milwaukee dans les années 1970, 1980 et 1990 par l’Église, par les autorités civiles, par des responsables de l’Église et par des évêques. À cause de cela, j’implore votre pardon au nom de l’Église et au nom de l’archidiocèse de Milwaukee. »

On aura remarqué que l’archevêque évoque les erreurs « d’évêques » au pluriel donc. Celles de Rembert Weakland n’ont plus besoin d’être démontrées. Mais à quels autres évêques fait allusion Mgr Listecki : William Cousins qui fut archevêque de 1958 à 1977 (décédé en 1988) et précéda immédiatement Weakland ? Les deux évêques auxiliaires de cette période : Roman Atkielski, auxiliaire de 1947 à 1969 (décédé en 1969) et Leo Brust, auxiliaire de 1969 à 1991 (décédé en 1995) ? Pour l’heure, ce n’est pas clair, mais ce sont déjà d’intéressantes précisions…

 


Publié dans scandale "pédophile

Commenter cet article