Le CCHD de plus en plus suspect aux yeux des évêques

Publié le par Daniel HAMICHE

 

En juin l’évêque Bernard Hebda de Gaylord (Michigan) a décidé, après une dizaine de ses confrères dans l’épiscopat, de suspendre le don diocésain annuel à la Catholic Campaign for Human Development (CCHD). La raison en est simple : la quête annuelle dans toutes les paroisses américaines sert, en partie, à financer des organisations marxistes ou promouvant la contraception artificielle ou l’avortement. Faut quand même pas charrier… Un évêque, celui de Birmingham (Alabama), a récemment fait barrer toute les enveloppe du CCHD en y faisant apposer la mention « Pour l’Église en Amérique latine » ! Les évêques d’Allentown, Altoona-Johnstown, Greensburg, Harrisburg (Pennsylvanie), Green Bay, Madison (Wisconsin), Linciln (Nebraska), St. Augustine (Florida) et Tulsa (Oklahoma) ont cessé toute donation ou l’ont tansférée à des œuvres diocésaines. C’est bien, mais cela ne représente que 5 % des diocèses de rite latin ou des éparchies des États-Unis. Avouons que cela ne fait pas beaucoup…

 

 


Publié dans épiscopat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Greg 09/07/2010 23:54



C'est peu, c'est mieux que rien. Même si les efforts financiers des benêts et des nigauds se retournent contre eux. Principe de base: ne jamais donner à une association que l'on ne connaît pas
vraiment, dont on ne connaît pas les dirigeants, qui refusent de divulguer son bilan et ses comptes. Demander d'être adhérent et non pas donateur (en france en tous cas), bref, privilégier le
partenariat (plutôt) actif. Il semblerait que certains évêques deviennent lucides dans l'exemple en question...


Greg


 



pierra 09/07/2010 21:46



bonsoir,


il faudrai faire de même en france envers le CCFD, qui ext marxiste, qui promeut l'avortement et qui critique le Pape