Le Christ Roi au cœur du symposium d’été de The Roman Forum

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Roman Forum

 

 

Comme disait P’tit Gibus dans le roman La Guerre des boutons de Louis Pergaud : « Si j’aurais su… ». Mais je ne le savais pas ou, plutôt, je n’ai su que ce matin qu’à l’initiative de  The Roman Forum – une association américaine catholique fondée à New York en 1968 par le remarquable et regretté philosophe et théologien Dietrich von Hildebrand –, un alléchant symposium s’était tenu du 1er au 12 juillet sur le lac de Garde en Italie à l’occasion du centième anniversaire de Notre charge apostolique de saint Pie X (contre le Sillon), qui est du 15 août 1910. Son thème : « Une politique de foi et de raison ? Ou triomphe de la volonté ? », a réuni une partie de la fine fleur des penseurs et de religieux catholiques américains – plutôt de tendance traditionaliste 1 – pour répondre à cette question : « Allons-nous nous contenter d’accepter un système politique et social athée, ou allons-nous prendre position pour le Christ Roi et une vision chrétienne de l’homme et de la société ? ». Question fondamentale à laquelle de nombreux penseurs catholiques américains – ils constituaient la majorité des orateurs – ont apporté éclairage et réponse. On a pu y entendre le P. Richard Munkelt, qui enseigne la philosophie antique et médiévale à l’université jésuite de Fairfield (Connecticut), Dale Ahlquist, de l’American Chesterton Society, l’abbé Gregory Pendergraft, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (vicaire dans le diocèse de Scranton, Pennsylvanie), Brian M. McCall, de la University of Oklahoma, John Rao, de la St. John’s University (New York), Robert Moynihan, directeur de Inside the Vatican, John Médaille, professeur à la University of Dallas, Michael J. Matt, directeur de The Remnant, Christopher A. Ferrara, de l’American Catholic Lawyers, et Monseigneur Ignacio Barreiro-Carambula – qui n'est pas Américain –, directeur à Rome de Human Life International du P. Thomas Euteneuer, ainsi qu’un intellectuel que je connais et respecte, l’Espagnol Miguel Ayuso-Torres de l’Université de Madrid.
J’ignore si les actes de ce symposium seront publiés prochainement. Je viens de le demander au professeur Rao qui préside désormais aux destinées de The Roman Forum. Je vous en aviserai sitôt qu’il m’aura été répondu. Mais je tenais à vous faire connaître cette initiative et cette association.

 

 

 



1 ; En tous les cas, la Messe quotidienne était célébrée selon la « forme extraordinaire ».


Commenter cet article