Le New York Times ne sait vraiment plus quoi publier sur les prêtres dits “pédophiles”…

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Le tohu-bohu médiatique sur les crimes “pédophiles” des prêtres catholiques semble s’essouffler. Après avoir raclé tous les fonds de tiroirs, les médias en sont désormais réduits à vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Bill Donohue, le président de la Catholic League, a commenté hier un article paru ce même jour dans le New York Times sur l’affaire d’un supposé abus sexuel commis par un prêtre chilien.

  • « Si un type de 17 ans a une relation sexuelle avec un autre type de vingt ans son aîné, et continue à avoir des relations sexuelles avec lui jusqu’à l’âge de 38 ans – alors qu’il est marié et a des enfants –, se trouvera-t-il quelqu’un pour croire à sa prétention d’avoir été sexuellement abusé ? La réponse est… oui : le New York Times l’affirme. C’est exactement ce qui s’est passé dans l’affaire qui est développée dans ce quotidien aujourd’hui [23 avril], et qui traite d’une relation homosexuelle entre un prêtre chilien, le P. Fernando Karadima, qui a aujourd’hui 79 ans, et le Dr. James Hamilton, qui en a 44.
  • Pourquoi le New York Times voudrait, avec aplomb, nous faire avaler cette soi-disant histoire d’abus sexuel ? Pour deux raisons : parce qu’il se vautre dans ces histoires destinée à affaiblir l’autorité morale de l’Église catholique, et qu’il est si pro homo qu’il en devient homo-dingo.
  • Selon le Times, tout aurait commencé par un baiser. Que ce soit bien clair : si un type avait essayé de m’embrasser quand j’avais 17 ans, je l’aurais aplati. Je ne serais certainement pas parti avec en retraite avec le soi-disant abuseur sexuel, sauf, bien sûr, si cela me plaisait. En vérité, Hamilton aimait tellement ça qu’il remit ça – pendant vingt ans. Même après s’être marié, il ne pouvait s’empêcher de remettre ça.
  • Et le prêtre ? C’est une honte. Qu’on lui colle le maximum, je m’en fiche. Mais ne soyons pas dupes en pensant que le Dr. Hamilton est une victime. Ce qu’il y a de vraiment nouveau dans cette info, ce n’est pas encore une nouvelle affaire d’abus par homosexuel, c’est la motivation du New York Times. »

 

 


Publié dans scandale "pédophile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

denis Cloutier 25/04/2010 01:26



 


Et il y a également le mouvement Scouts


Les Scouts ont refusé de commenter les détails de ce cas puisque d'autres dossiers sont en attente d'un dénouement, mais ils ont affirmé maintenir un système rigoureux d'analyse des moniteurs
scouts.


http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/201004/23/01-4273758-abus-sexuels-les-scouts-americains-paieront-185-millions.php


 



denis Cloutier 25/04/2010 00:39



Monsieur Hamiche ,écoutez ce sociologue des religions , très intéressant.


(23 avril 2010)


Accusations portées contre des prêtres


L'Eglise Catholique de Québec dit partager sa profonde tristesse à propos des graves accusations d'abus sexuels portées contre des prêtres du Séminaire St-Alphonse de Ste-Anne-de-Beaupré... des
faits reprochés qui font l'objet d'un recours collectif et qui se seraient produits dans les années 70 et 80. Dans un communiqué émis cet après-midi, le vicaire général de l'Église de Québec,
monseigneur Jacques Vézina, affirme que les représentants de l'Eglise sont affligés, qu'ils reconnaissent la souffrance des victimes d'abus sexuels et leur soif de justice. Monseigneur Vézina dit
souhaiter que la justice puisse faire la lumière sur les troublantes allégations. Les accusations portées hier contre des prêtres de la Congrégation du Très-Saint-Rédempteur, qui opéraient le
Séminaire St-Alphonse, font suite à une série d'autres provenant d'un peu partout à travers le monde contre des membres de l'Église catholique.  
Invité:Alain Bouchard, sociologue des religions au cégep de Ste-Foy.


 


http://www.radio-canada.ca/regions/quebec/emissions/emission.asp?pk=1457