Le Nobel de la Paix à Obama est fondé sur « un relativisme éthique total »

Publié le par Daniel HAMICHE


Barack Obama a reçu jeudi dernier à Oslo (Norvège) le Prix Nobel de la Paix. Plus que de l’indignation, cette attribution a soulevé un haussement d’épaules. Le président du comité du Prix Nobel, le très progressiste Thorbjorn Jagland, dans son communiqué annonçant l’attribution du prix à Obama – et négocié avec les services du récipiendaire – écrivait : « Sa diplomatie est fondée sur le concept que ceux qui dirigent le monde doivent le faire sur la base des valeurs et des attitudes partagées par la majorité de la population du monde. » Une remarque qu’a relevée Monseigneur Ignacio Barreiro qui dirige le bureau de Rome de l’association catholique pro vie américaine Human Life International : « Ce prix est fondé sur un relativisme éthique total. Le relativisme de cette déclaration devrait nous sauter aux yeux. On n’y parle pas de valeurs objectives ni de la loi naturelle objective, mais simplement de valeurs “partagées par la majorité”. En d’autres mots, c’est la dictature de la majorité, obtenue par la manipulation de l’opinion publique. On ne doit pas être surpris par cette décision du comité Nobel. En 2007, le prix alla à l’ancien vice Président des États-Unis, Al Gore, une personne tristement célèbre pour avoir été un promoteur de l’avortement et de la réduction drastique de la population mondiale. »
Obama ne méritait assurément pas le Prix Nobel de la Paix. Mais le Prix international de la Dictature du Relativisme, alors là, oui !



Commenter cet article

Jean-Marc 14/12/2009 13:38


Relativisme ?

" droit à la vie pour toutes les créatures. La signification de la vie de l'individu consiste à rendre l'existence de tous plus belle et plus digne. La vie est sacrée, elle représente la valeur
suprême à laquelle se rattachent toutes les valeurs. La sacralisation de la vie supra-individuelle incite à respecter tout ce qui est spirituel."

Oh pardon, il s'agit ici d'Albert Einstein, le père de la relativité : il ne connaissait pas encore le relativisme !