Mère Teresa en “tournée” aux Amériques

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Mere Teresa Relics

 

 

Il s’agit en vérité d’une “tournée” de reliques de la bienheureuse Mère Teresa de Calcultta en cette année particulière où, le 26 août prochain, on fêtera le centième anniversaire de son dies natalis. Que l’Empire State Building se refuse à s’illuminer en bleu et blanc, lui a valu une campagne menée par la Catholic League et qui se soldera le 26 août par une manifestation de rue conduite par Bill Donohue, alors que, ce même jour, sera édité, par l’administration postale américaine, une vignette à l’effigie de la bienheureuse.

Pour préparer cette commémoration, des reliques de Mère Teresa – ses sandales, son crucifix, son chapelet qui ne la quittait jamais, une mèche de cheveux et quelques gouttes de son sang – sont en “tournée” aux États-Unis. Elles ont déjà été vénérées à Boston (Massachussetts) et à Baltimore (Maryland), sont aujourd’hui à Peoria (Illinois) puis voyageront à Chicago, en Indiana, dans le Minnesota et dans d’autres États, non encore précisés, et ce jusqu’à la fin du mois de juillet. Cela laisse de nombreuses possibilités au propriétaire de l’Empire State Building pour aller vénérer les reliques…




 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Père bernard Gallizia 18/07/2010 15:45



Ce petit bout de femme était un sommet de charité chrétienne, un exemple de don de soi héroïque ; elle accueillait toute personne sans regarder à la condition sociale ou à la religion. Elle a
honoré le Seigneur, l'a consolé de beaucoup d'ingratitudes. Elle devrait faire l'unanimité chez tous. Mais voilà ! Elle luttait contre la contraception chimique et contre l'avortement. Comme son
ami, le pape Jean-Paul II, elle déclarait que le monde ne pourrait pas connaître la paix tant que dureraient ces millions de meurtres d'enfants. Comme elle avait raison ! C'est peut-être pour
cela que ses reliques ne seront pas accueillies partout avec tout le respect, l'admiration et la prière qui devraient les entourer. Mais, au ciel, il en est autrement. Aussi le Christ ne se
gênera pas pour faire des miracles de conversion, et d'apporter paix et joie au passage de ses reliques.