ObamaCare et le financement de l’avortement. Un pas en arrière hier. Deux pas en avant demain ?

Publié le par Daniel HAMICHE

 

CVA

 

 

Brian Burch de  CatholicVote posait hier la bonne question : « La nouvelle loi sur la santé d’Obama subventionne-t-elle oui ou non les avortements ? ». Et il y répond :

  • « La semaine passée, l’administration Obama a annoncé qu’elle allait verser des centaines de millions de dollars de nos impôts (c’est-à-dire de notre argent !) dans des systèmes de couverture santé de personnes à hauts risques [présentant des pathologies lourdes et qu’aucune compagnie ne voulait assurer jusqu’à ce jour] de Pennsylvanie et du Nouveau Mexique, incluant la couverture de l’avortement et son financement par le contribuable.
  • Mais l’affaire a été éventée.
  • Le National Right to Life Committee a révélé ce plan ce qui a eu pour effet que des groupes pro-vie et des responsables du corps législatif ont exigé des explications. Le ministère de la Santé a répondu en promettant de ne pas utiliser le produit des impôts pour l’avortement. Pour l’heure.
  • Le cardinal DiNardo, s’exprimant au nom des évêques catholiques, a commenté cette décision en déclarant : “Nous accueillons avec satisfaction cette nouvelle disposition [interdire la couverture de l’avortement] (…) tout en continuant à être sérieusement préoccupés par le fait qu’elle n’a été prise qu’après que certains États ont annoncé que des contrats d’assurance santé pro-avortement avaient été approuvés et commençaient à enregistrer des souscripteurs.”
  • Le cardinal a souligné que cet épisode laisse clairement voir qu’une nouvelle loi (et non un décret présidentiel) s’impose pour interdire strictement tout financement de l’avortement.
  • Regardons les choses en face : les près de 2 000 pages de cette loi sont si compliquées qu’il est pratiquement impossible d’arriver à suivre les nouvelles autorités et les agences de régulation qui pourraient bien être manipulées pour canaliser votre argent vers ceux qui procurent l’avortement. »

La vigilance des associations pro-vie a en effet des limites, et c’est bien pourquoi il faut une nouvelle loi contenant des dispositions semblables à l’amendement Hyde ou au projet d’amendement Stupak qui avait été rejeté lors du vote de l’ObamaCare. Un tel projet de loi existe : il s’agit du H.R. 511 dont j’ai parlé ici. Si elle veut être conséquente avec son affirmation d’être catholique, la Catholic Health Association de sœur Keehan, la “favorite” d'Obama, devrait soutenir ce projet de loi. Elle ne l’a toujours pas fait malgré la pétition de CatholicVote le lui suggérant et qui a déjà rassemblé plus de 66 000 signataires… Vous pouvez vous aussi la signer : c’est ici !

 

Commenter cet article