ObamaCare : la Catholic Health Association a « blessé l’unité catholique » déclarent les évêques

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Sous le titre Setting the Record Straight (mettre les choses au clair), les évêques américains sont, par un long et détaillé communiqué du 21 mai, revenus sur la dissidence inacceptable de plusieurs organisations catholiques lors du débat sur l’ObamaCare aux États-Unis.
Les évêques disent avoir été

  • « troublés et déçus par des réaction qui, dans et en dehors de l’Église, ont cherché à marginaliser ou à écarter les légitimes préoccupations que nous avons avancées de manière sérieuse (…) Notre fonction enseignante dans l’Église catholique et même la responsabilité qui nous revient de diriger l’Église ont été critiquées (…) [alors que] guider les catholiques pour qu’ils sachent si un acte du gouvernement est moral ou immoral est d’abord la tâche des évêques, pas celle d’un quelconque groupe ou d’individus. En tant qu’évêques, nous ne sommes pas d’accord  sur l’opinion selon laquelle la divergence entre la Conférence épiscopale et des organisations catholiques, y compris la Catholic Health Association, ne consisterait qu’en une simple différence d’analyse ou de stratégie (…) C’est tout le contraire, et quel que soit la bonne volonté d’intention, il s’agit d’un désaccord fondamental, et pas seulement avec nos équipes, comme certains le soutiennent, mais avec les évêques eux-mêmes. Et cela a abouti à la confusion et à blesser l’unité catholique. »

Des paroles fortes, mais qu’il était nécessaire qu’entendent directement ceux et celles qui se croient investis d’une “mission enseignante” dans l’Église, et dont l’orgueil a contribué au vote de cette loi moralement inacceptable.

Les évêques s'étant lancés dans une nouvelle bataille pour amender la loi, nous allons bientôt voir comment vont se comporter ces groupes “catholiques”…

 


 

 


Commenter cet article

Denis Cloutier 28/05/2010 02:39



 


 


Bonsoir ou bonjour M. Hamiche selon le cas ,


J' ai pensé a vous en vous donnant le lien sur en tribune audio/vidéo 


Le vicaire de l'Opus Dei au Canada, Mgr Frederick Dolan


Comment réagissez-vous à l'offensive de la droite religieuse, de l'Opus Dei au cardinal Ouellet, dans le débat politique, dans la fonction publique, auprès des élus? 
 
Les invités de Pierre Maisonneuve : Hélène Buzzetti, correspondante parlementaire à Ottawa pour Le Devoir, Mgr Frederick Dolan, vicaire de l'Opus Dei au
Canada, et Pablo Rodriguez, député libéral d'Honoré-Mercier.


Audio-vidéo


En tribune: l'offensive de la droite religieuse


 


http://www.radio-canada.ca/emissions/maisonneuve_en_direct/2009-2010/chronique.asp?idChronique=111788


 


 



Denis Cloutier 27/05/2010 03:43



Vous avez raisons de parler de réactions. En effet c' est le propre de celle-ci d' être irréfléchi.


Nous devrions toujours attendre quelques secondes avant de répondre a une question , Question de regarder.


Si nous ne savons pas , on se tait  au lieu de dire n' importe quoi .


La question qui se pose ici est ; qui est l' interlocuteur valable.


 


J' ai commencé la discussion et j' étais en mode interrogatif.


 


C' est comme les billets de Monsieur Hamiche , la première réaction n' est pas nécessairement la bonne .


Si on ne sait pas , on ne commente pas.


 et alors, si on commente pas, pourquoi ne pas vivre avec la question 24 hres?


Comme il est bon de vivre avec une question.


 


Il y a aussi la stratégie, pourquoi répondre à la place de l' autorité , sommes nous mandaté par la communauté ?