Patrick Kennedy : hérétique et… relapse

Publié le par Daniel HAMICHE


C’est troublant comme l’orgueil chez un homme qui est en train de se noyer le pousse, contre tout bon sens – et le simple instinct de survie – à refuser la main secourable qui se tend vers lui. C’est exactement l’attitude du député Démocrate et “catholique” Patrick Kennedy (photo) qui vient de qualifier de « très consternante » la “lettre ouverte” d’admonestation que lui a adressée son évêque, Thomas Tobin, ordinaire de Providen
ce (Rhode Island), et dont je vous ai largement entretenu ici il y a deux jours.
Kennedy et l’évêque Tobin étaient convenus de se rencontrer ce jeudi, mais le vote du député du Rhode Island contre l’amendement Stupak/Pitts, samedi dernier, ayant amplement démontré à l’évêque la pertinacité dans l’erreur peccamineuse du politicien, Mgr Tobin a annulé ce rendez-vous et décidé d’interpeller publiquement Kennedy. Ce dernier n’est revient pas. Pensez donc : un évêque osant interpeller publiquement un membre de la “Famille royale” sur son appartenance à l’Église ? Et puis quoi encore… Mardi dernier, selon Associated Press, Kennedy contestait crânement à l’évêque son droit à mettre en cause publiquement son catholicisme. Publiquement ! vous vous rendez compte de l’offense publique faite à un homme… public qui a… publiquement craché sur son Église et… publiquement foulé aux pieds son enseignement avec opiniâtreté ! Mais où va-t-on ? M’est avis qu’on va directement vers une déclaration… publique de la situation d’excommunié objectif dans laquelle le député s’est lui même placé. Ce serait l’ultime médication à lui prescrire pour lui faire comprendre qu’il a une âme éternelle et qu’il lui faut la sauver pour l’éternité.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> Cher Monsieur,<br /> <br /> Je ne pense pas que le terme de "relapse" soit approprié en ce cas, en effet, l'homme n'a jamais, à ma connaissance, fait amende honorable de sa conduite et dons ne peut pas être revenu dessus et,<br /> cqfd, ne peut pas être relaps.<br /> <br /> Tout ceci, bien entendu, n'excuse en rien son comportement.<br /> <br /> Plus généralement je note avec regret que les Evêques Américain ont un comportement plus proche de Saint Paul que les Princes de l'Eglise de France qui, dans leur immense majorité, sont bien<br /> fades et inodores. <br /> <br /> Bien amicalement<br /> <br /> Hervé-Patrick STELLA <br /> <br /> <br />
Répondre