Pour le cardinal George, sœur Keehan a choisi Obama contre les évêques

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Keehan stylo

 

 

Les évêques américains étaient en session spéciale mardi dernier à St. Petersburg (Floride) pour traiter de l’épineux dossier de la Catholic Health Association (CHA) et de sa présidente la sœur Carol Keehan (sur la photo ci-dessus agitant le stylo offert par Obama) en raison de leur soutien à l’ObmaCare contre la position des évêques américains.
Le cardinal Francis George, archevêque de Chicago (Illinois) et président de la Conférence épiscopale a eu des mots très sévères, selon les bribes de ses déclarations que j’ai pu glaner dans les journaux, sur le CHA et sœur Keehan qui ont, en fait, créé le précédent dangereux d’un magistère parallèle à celui des évêques.
« Sœur Keehan et ses collègues sont à blâmer » pour avoir permis le vote de l’ObamaCare, a déclaré le cardinal George révélant que les évêques n’avaient eu de cesse de tenter de ramener sœur Keehan à la raison avant le vote de la loi : « Je l’ai rencontrée personnellement en mars sans résultat. » Le cardinal nous apprend également qu’en avril trois évêques américains, Mgr Kevin Rhoades (Fort Wayne-South Bend, Indiana), Kevin Vann (Forth Worth, Texas) et Thomas J. Paprocki (Springfield, Ohio) se sont également entretenus avec la religieuse pour tenter de lui faire comprendre la position des évêques et la ramener, elle et son CHA, dans le bon chemin de la doctrine catholique : la réunion se solda par « les mêmes résultats décevants » conclut le cardinal.
« La loi qui a été votée était fondamentalement défectueuse. Le décret présidentiel est sans signification. Sœur Carol se trompe en pensant qu’il s’agit là d’une législation pro-vie (…) À la finale la CHA et les autres groupes soi-disant catholiques ont affaibli la voix morale des évêques des États-Unis » a déclaré le cardinal George.
C’est une excellente mise au point, et l’on ne peut que féliciter les évêques. Mais… mais il ne faudrait pas s’en tenir aux paroles. Et sans vouloir me mêler de dire aux évêques ce qu’ils ont à faire, il n’empêche que le les féliciterais davantage quand :

  • 1. ils veilleront à ce qu’aucun évêque ou prêtre catholiques ne demeurent membre d’un quelconque conseil d’administration d’un hôpital ou d’une clinique membre de la CHA – or, d’après ce que j’ai pu voir, un évêque américain était présent à la dernière assemblée générale de la CHA (voir ici) – tant que ces établissements n’auront pas désavoué la présidente de leur association ;
  • 2. (et/ou) ils auront retiré le label “catholique” à la CHA si cette association continue à confirmer sa confiance à sœur Keehan.

Sinon, j’aurai des doutes…

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jipe 18/06/2010 07:01



C'est une attitude infernale, d'enfer donc ou elle ira si elle meurt maintenant...



Boanergues 17/06/2010 23:42



Cette insensée s'est elle-même excommuniée ("latae sententiae") et en publique, ce qui est encore plus grave.


Quant au seigneur Barack, le don généreux d'un banal stylo est la plus belle preuve de l'ingratitude de Satan, l'ennemi mortel de l'homme !


Boanergues.



Pierre 17/06/2010 21:59



Et pourquoi pas une excommunication pour un tel soutien a l'avortement, une telle fronde et scandale.