Un autre journaliste catholique traite de l’“ascension” de Mgr Burke…

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Patrick Madrid est bien connu des catholiques américains car ce journaliste, écrivain et conférencier est un habituel collaborateur d’Eternal Word Television Network et de Catholic Answers. Il dirige aussi un blogue qui porte son nom et dont l’humble sous-titre « Rien qu’un autre type qui fait un blogue. Pas de quoi casser quatre pattes à un canard » (« Just another guy with a blog. No big whoop »), ne devrait pas nous égarer : c’est un blogue très intéressant.
Il publiait, le 28 juillet, un petit commentaire fort enlevé à propos d’un post de Diane Korzeniewski, dont j'ai traité ici, et que je vais vous traduire. Soit dit en passant j’ai reçu une réponse de Diane. Elle est bien une tertiaire de l’ordre féminin des Carmes déchaux (déchaussées) qui a décidé de changer l’appellation « tiers ordre » en « ordre laïc ». Je ne comprends pas trop pourquoi mais il doit y avoir une explication. Passons.
Patrick Madrid a donc publié sur son blogue ce commentaire savoureux sur Mgr Burke sous le titre « Aviez-vous entendu celle-là sur l’archevêque Burke qui avait été “promu éloigné” des États-Unis ? ».

  • « C’est ce qu’un bon nombre de ses compatriotes critiques auraient voulu vous faire croire. Mais en raison de la montée constante en importance de l’archevêque, de celle de son influence et de son accumulation de vrai pouvoir à l’intérieur de la Curie romaine, je dirais que ces critiques sont des gens qui passent en sifflotant devant le cimetière 1. Ils savent qu’il incarne et défend les choses auxquelles un grand nombre d’entre eux est implacablement opposé (par exemple : l’Usus Antiquior Missae [Messe de saint Pie V ou aujourd’hui “forme extraordinaire” du rite romain], un exposé clair et sans ambiguïté de la doctrine catholique, une opposition constance aux politiciens “catholiques” dissidents et à tous ceux qui promeuvent l’avortement, l’enseignement moral de l’Église sur les questions sexuelles, etc.).
  • De telle sorte que, plus l’archevêque Burke monte et plus il devient puissant et, Deo volente, plus s’évaporeront leurs [aux critiques] espoirs, rêves et fantaisies de l’ordination des femmes, de l’abandon par l’Église de ses enseignements sur l’immoralité de la contraception et des pratiques homosexuelles, etc.
  • La commentatrice catholique Diane Korzeniewski fournit quelques points saillants de la montée se Son Excellence, plus la question qui fait réfléchir de savoir jusqu’où il montera. »

C’est la même question que je me posais hier, et que beaucoup se posent…


1. Belle expression idiomatique anglaise : « whistling past the cemetery » ou « the graveyard », se dit de personnes qui tentent de garder bonne contenance dans une situation catastrophique, donc faire comme si de rien était…


Merci à Diane de m’avoir signalé ce commentaire…

 

 

Madrid Patrick4

 

 

Patrick Madrid

 

 

Commenter cet article

AC 31/07/2010 14:41



Mais le Pape n'est pas mort, Vive le Pape !