Une nouvelle vénérable d’origines française et africaine pour les États-Unis : Mère Henriette Delille

Publié le par Daniel HAMICHE


delille pic copy


Benoît XVI a promulgué samedi dernier le décret reconnaissant l’héroïcité des vertus de Mère Henriette Delille.
La nouvelle vénérable naquit à la Nouvelle Orléans (Louisiane) en 1812 d’un père – Jean Delille Sarpy – à la double origine française et italienne, et d’une mère créole, c’est-à-dire aux sangs mêlés français, espagnol et africain. C’est à ce dernier titre qu’on la considère aux États-Unis comme la première vénérable afro-américaine.
Elle fonda en 1837 les Sisters of the Presentation, une congrégation qui fut renommée en 1842 Sisters of the Holy Family, dont le but était d’éduquer les enfants des esclaves noirs, de soigner les malades et de prendre soin des pauvres et des personnes âgées. Épuisée par son intense travail de charité, Henriette Delille s’éteignit le 17 novembre 1862. La congrégation compte aujourd’hui environ 200 religieuses réparties à la Nouvelle Orléans, à Washington D.C., en Californie, en Amérique centrale et à Bélize.
Voici sa prière qu’il l’inspira à fonder sa congrégation : « Je crois en Dieu. J’espère en Dieu. J’aime. Je veux vivre et mourir pour Dieu. »





Commenter cet article