Harvard : pour la remise des diplômes, un discours de bienvenue… en latin

Publié le par Daniel HAMICHE

 

Pour rafraîchir votre dimanche, une petite perle trouvée grâce à Sœur Elizabeth Scalia, dite « The Anchoress », dans un charmant papier du magazine catholique First Things.
Il s’agit du discours de bienvenue prononcé par Mary Ann Marks fin mai dernier à l’université de Harvard à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes. Mary Ann a prononcé cette allocution d’accueil en… latin ! Même si l’accent n’est pas tout à fait celui de la prononciation ecclésiastique du latin, mais est très américain…, il faut saluer la prouesse : 6 minutes de discours sans note ! Si vous voulez lire ce texte en latin, c’est ici (format PDF) Nous autres, en France, nous aimons bien critiquer, mais dites-moi dans quelle université française (même dans les rares catholiques) on prononce encore des discours en latin ?
Mary Ann, qui a reçu son diplôme de Harvard ce jour-là, entre aux Dominican Sisters of Mary, Mother of the Eucharist  (Ann Harbour, Michigan), une jeune congrégation fondée en 1997 et qui compte déjà une centaine de religieuses (âge moyen : 26 ans !) et ne cesse de recruter. Elles sont “classiques”, orthodoxes et bien… orientée liturgiquement.
Tout ne va pas si mal… Laudetur Jesus Christus !

Et bonne Fête nationale à nos frères américains…


 

 


Publié dans vocations religieuses

Commenter cet article

Antoine ONANA 07/07/2010 15:18



Le latin est une langue de base qui doit continuer de vivre. Merci pour ce brillant discours


 



Hermine 05/07/2010 17:12



Un petit coup d'œil via un moteur de recherche montre que c'est une tradition:  en 2009, une vidéo de six minutes également, et sans note;  en 2007, vidéo de huit minutes, toujours sans
note (et à l'époque, l'auditoire réagissait davantage).


Bravo à ces jeunes lauréats.  Souhaitons que, par exemple, la méthode du "latin vivant" (méthode Ørberg) se diffuse plus largement.  Même des établissements publics français du second
degré ont recours à une méthode orale pour le latin et le grec (évidemment pas en amenant leurs élèves à un tel niveau).



Greg 04/07/2010 14:44



Quel scandale!


Quelle discrimination!


Quand on pense à tous ceux qui ne comprennent pas le latin et que l'on écarte délibérément de l'Assemblée, du Peuple de Vieux (euh de Dieu je voulais écrire), c'est un scandââââle!, c'est
honteux, absolument honteux! et patin et couffin...


Je regrette de ne pas avoir fait un mot de latin ou de grec. Bah, il n'est pas trop tard à bientôt 60 ans pour commencer...


ich libe diche? comme disait de Funès dans "la folie des grandeurs"? ah non ce n'est pas cela... pas doué pour les langues le Greg...


Sérieusement, le latin et le grec ne me paraissent pas inappropriés aujourd'hui encore.


 



alonso 04/07/2010 10:11



Bonjour,


L'Amérique nous étonnera toujours!...


Toutefois, en l'occurence, il conviendrait de citer Bruno Gollnish qui, bien que laïc (ce qui est d'autant plus méritoire), fit son discours d'inaugration au parlement eurpoéen, en latin.