Les catholiques américains terrassent « Le Monde »

Publié le par Daniel HAMICHE


En tout cas, ils ont failli faire exploser son serveur informatique. L’affaire est à la fois odieuse (du côté du Monde) et formidable (du côté des catholiques américains). À constater comment Le Monde s’étrangle de rage, moi je trouve cela aussi rigolo que la saynète « L’arroseur arrosé » des frères Lumière, et j’en suis presque à m’étrangler de rire. Retour sur une affaire.
Dans son édition datée du 19 mars, le quotidien trostko-bobo publie, dans le sillage du montage de l’affaire des « préservatifs », une caricature scandaleuse de Plantu « interprétant à sa manière le miracle de la multiplication des pains : à la proue d’un bateau, un Christ amène et barbu, tendance baba cool, distribue des préservatifs à une mer d’Africains, au grand dam de Benoît XVI et d’un évêque négationniste », selon la description qu’en fait Véronique Maurus, « médiatrice » du quotidien et donc arbitre des élégances entre bobos de la rive gauche et bobos de la rive droite de Paris (car Le Monde est un journal parisianiste qui se donne des airs de quotidien national et de référence internationale). Donc, une de ces petites saletés anti-catholiques imprimées sur papier dont le quotidien n’est pas chiche. Seulement voilà, ce coup-ci, et grâce à l’Internet, le monde catholique américain est avisé de ce nouveau sacrilège. L’avant-garde de la protestation arrive dès le lendemain, pour de premières incursions en territoire ennemi dont il convient de tester les défenses. Les bataillons suivent : « Ce fut une tempête, que dis-je un ouragan, un tsunami de protestations », frémit Véronique Maurus dans sa chronique du 27 mars. Des centaines de courriels dans la journée. Mais pendant le week-end des 21 et 22 mars, puis les jours suivant « les courriels s’accumulent par centaines, puis par milliers, suivant une courbe exponentielle qui, pendant la journée du 25 mars, atteint le rythme de 500/heure et engorge le serveur informatique ! Force est d’installer une dérivation pour éviter la panne. Du jamais vu, du moins sous ces cieux tempérés. Car, entre temps, la formidable puissance du lobby catholique nord-américain s’est mobilisé. Une demande pressante, accompagnée d’une lettre type, a été diffusée via Internet par des groupes de pression divers, tels le centre Fidelis, l’école du Saint Esprit, l’ordre des chevaliers de Columbus [sic pour Colomb !] ou le redoutable America Needs Fatima – qui s’était illustré dans la dénonciation du best-seller Da Vinci Code ». Du tellement jamais vu que Véronique Maurus n’est est pas revenue. Et Plantu pas davantage lui qui « a appris le catéchisme avec André Vingt-Trois, archevêque de Paris » (une catéchèse semble-t-il à reprendre). Avec un aplomb que seuls manifestent les hypocrites professionnels, Alain Frachon, directeur de la rédaction du Monde, ose cela : « Le Monde ne souhaite choquer personne ; il n’a pas pour objet de heurter les sentiments religieux des uns et des autres. Mais la caricature fait partie de ses instruments pour dire le réel – en l’espèce la colère provoquée par les propos du Saint Père sur le sida ». En matière de duplicité, de mensonge, de calomnie, pour tout dire de désinformation, Le Monde pourrait se doter d’une belle devise (qui a certes beaucoup servi) : « Yes we can ! ».
Voir des salopards s’emberlificoter dans leurs saloperies est un rare plaisir d’esthète.
Un grand merci aux catholiques américains pour nous avoir montré, une fois de plus, le bon et juste usage qu'on peut faire de l'Internet dans notre commun combat.
Et un immense merci à eux pour avoir débarqué dans le système despotique du Monde, comme ils débarquèrent un jour sur des plages normandes pour nous débarrasser d’une autre tyrannie.



Commenter cet article

jacques 01/04/2009 13:09

Je ne lis plus depuis des années le Monde, cette feuille de chou visqueuse de consensus gaucho-boboiste qui essaie de bouffer dans toutes les gamelles, pourvu que ça retarde l'hémorragie permanente de ses lecteurs.J'ai donc la tristesse d'avoir été prévenu du scandale trop tard par les "Intercessors of the Lamb", aucun site Catho, ni celui de la Conférence des Evêques de France n'ayant jugé l'information digne d'intérêt.D'ailleurs, je regrette de le dire, les meilleurs sites d'information Catho sont aux Etats-Unis. J'apprécie beaucoup la lecture et les infos de SpiritDaily.comIl manque vraiment en France un site de cette qualité.

Castille 31/03/2009 18:25

.....Voir des salopards s’emberlificoter dans leurs saloperies est un rare plaisir d’esthète......C'était déja jouissif de les voir se défendre lamentablement lors de la sortie du livre de Péan, -même si celui-ci par ailleurs, bon - quoiqu'il en soit, notre aptitude à faire le dos rond, à prendre l'indignation comme unique politique, nous a valu d'être secourus encore une fois par les Américains....Ceux qui ne pensent pas comme leur Président.En vacance, quand nous médire en ricanant des Américains, combien de nous oserons faire taire l'impudent?

Beatrice 31/03/2009 18:07

Ah ! ça fait du bien de rire un bon coup, merci !!! C'est tellement réjouissant de voir un peu de résistance visible.

Nicole 31/03/2009 17:29

Bravo à nos frères américains qui nous montrent le chemin à suivre et l'humilité ... à nous donneur de leçons.Et longue vie à notre très saint Père Benoît XVI;

Pascal G. 31/03/2009 17:18

De toute évidence les Américains si décriés, méprisés, ridiculisés , galvaudés et maudits sur notre rive de l'Atlantique, ou tout au moins les catholiques américains, ne rendent pas toujours les avanies que nous leur faisons, nous les Français de droite si intelligents et tellement emberlificotés dans nos certitudes, nuances, et querelles de iotas, que nous n'avions même pas vu cette caricature du MONDE. Caricature qu'aucun site catho et de droite n'avait dénoncée avant qu'AMERICATHO et surtout le MONDE lui-même ne fasse état du nouveau débarquement américain, par Internet celui-là.Leçon pour nous les cathos frenchies : serions nous capables de lancer une telle campagne de mails en direction du New-York Times si un tel dessin y paraissait ? Non bien evidemment, puisque nous n'avons même pas été en mesure  de le faire en direction du MONDE.Leçon induite de la première : les Américains valent mieux que ce que nous en disons par ignorance, certes, mais aussi par manque élémentaire d'intelligence concrète. Le seul pays où l'avortement est en recul net et constant ce sont les USA : nous, ici,  nous en sommes réduits à nous  abriter derrière la laïcité laïciste pour combattre les milliers de mosquées construites indirectement avec nos impôts.Alors disons le clairement : les catholiques américains sont nos frères dans la foi, jeunes frères sur le plan historique, et qui ont plus d'énergie que nous.